Que s’est-il passĂ© en Europe un mois d’octobre ? L’occasion de se rappeler ou de commĂ©morer les Ă©vĂšnements importants qui ont marquĂ© l’Histoire de l’Europe, dans sa grandeur autant que dans ses crises et ses malheurs.

Les fĂȘtes « nationales » tout d’abord : Chypre fĂȘte son indĂ©pendance de la Grande-Bretagne en 1959, le 1er octobre, mais 1/3 de son territoire est occupĂ© par la Turquie depuis 1974 ; le 3, l’Allemagne fĂȘte l’UnitĂ© Allemande de 1990 ; le 12 est la fĂȘte nationale de l’Espagne, « Jour de l’Hispanité » et jour de l’accostage de Christophe Colomb en AmĂ©rique en 1492. Ce « Jour de l’Hispanité » laisse rĂȘveur
 et envieux
 Un jour de la « Francitude » ou de l’« EuropĂ©anité » serait Ă  concocter
 Incorrect, non ?

Le 23, la Hongrie fĂȘte Forradalom ĂŒnnepe, l’insurrection de Budapest de 1956 ; le 26 est la fĂȘte de la Constitution et de la neutralitĂ© (forcĂ©e !) de l’Autriche suite au retrait des troupes d’occupation en mai 1955. Enfin, le 28 la RĂ©publique TchĂšque commĂ©more la proclamation de l’État TchĂšque de 1918.

Octobre c’est aussi quelques jalons de l’Europe :

11 octobre 1424 : mort de Jan Zizka, gĂ©nie militaire hussite, compagnon des Chevaliers Teutoniques, qui tint tĂȘte pendant 20 ans aux forces impĂ©riales catholiques. Les Cathares, deux siĂšcles auparavant, ont pu ĂȘtre une Ă©manation des Hussites, a-t-on parfois soutenu


Jan Zizka

Jan Zizka

16 octobre 1430 : naissance de Jacques II d’Écosse, combattant de l’IndĂ©pendance malheureuse de l’Ecosse face aux Anglais. Longue et triste histoire de l’Écosse, toujours en devenir.

11 octobre 1443 : Le Parlement de Toulouse est crĂ©Ă©. C’est le premier Parlement de province. Le roi reconnait ainsi les spĂ©cificitĂ©s juridiques et culturelles des États du Languedoc. Les libertĂ©s rĂ©gionales sont aujourd’hui bien lointaines


27 octobre 1505 : mort d’Ivan III dit « le Terrible », Tsar et grand unificateur de toutes les Russies, au rĂšgne inĂ©galĂ© de 50 ans. Un exemple pour les uns, une horreur pour d’autres. La dĂ©mocratie d’Ivan ou de
 Poutine s’accorde dĂ©cidĂ©ment mal avec les nĂ©cessitĂ©s de la Grande Russie


8 octobre 1517 : fondation de la Ville du Havre
 dont on fĂȘtera les 600 ans cette annĂ©e. Gageons que son ancien Maire ne durera pas aussi longtemps comme Premier ministre


24 octobre 1795 : 3e partage et disparition totale de la Pologne au profit de l’Autriche, la Prusse et la Russie. Ce ne sera pas le dernier
 au profit des mĂȘmes !

10 octobre 1837 : mort de Charles Fourier, prĂ©curseur d’un socialisme utopique et inventeur des fameux « phalanstĂšres » ;

2 octobre 1870 : « libĂ©ration » de Rome qui devient capitale de l’Italie l’annĂ©e suivante au grand dĂ©sespoir des Papes, qui se considĂšrent « prisonniers » au Vatican.

15 octobre 1894 : arrestation du capitaine Dreyfus. No comment


28 octobre 1922 : « Marche sur Rome » des Chemises Noires de Mussolini. Le 29 octobre, Mussolini prend le Pouvoir qui lui est offert par le roi.

3 octobre 1929 : CrĂ©ation de la Yougoslavie. BrĂšve histoire difficile et sanglante jusqu’à nos jours.

29 octobre 1933 : crĂ©ation de la « Phalange espagnole » par Jose Antonio Primo de Rivera. Il sera Ă©tranglĂ© dans la prison d’Alicante en novembre 1936.

24 octobre 1940 : « PoignĂ©e de main de Montoire » entre Adolf Hitler et le MarĂ©chal PĂ©tain. La collaboration est symboliquement scellĂ©e


23 octobre 1956 : SoulÚvement de Budapest contre le pouvoir communiste. Il y aura 25 000 morts pendant cette insurrection. Silence du monde dit « libre ».

31 octobre 1956 : Intervention franco-britannique sur le canal de Suez en relation avec IsraĂ«l. Son chevauchement avec l’affaire de Budapest, et la colĂšre des USA devant cette vellĂ©itĂ© passĂ©iste de souverainetĂ© franco-britannique, sonneront le glas de celle-ci. Les deux blocs resteront seuls face Ă  face. Entre soi.

5 octobre 1972 : crĂ©ation du Front National par Jean-Marie Le Pen avec « Ordre Nouveau », dissout l’annĂ©e suivante.

29 octobre 2004 : Publication du Traité sur la Constitution européenne. Rejeté par les Pays-Bas et la France par referendum, il sera adopté discrÚtement et parlementairement en 2007.

Rendez-vous en novembre pour en connaütre l’histoire et ses vicissitudes


Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.