par Claudine Dupont-Tingaud, Présidente de REAGIR (Résister et Agir Pour la défense de nos identités)

Mesdames, Messieurs les Ă©lus,

Le prĂ©sident de la RĂ©publique, chef des ArmĂ©es, vient de se livrer Ă  une scandaleuse repentance dĂ©magogique pour ce disparu en AlgĂ©rie en 1957, Maurice Audin, demandant pardon au nom de l’État Français Ă  sa famille, alors qu’il ne fut qu’un parmi tant d’autres de nos ressortissants Ă  disparaĂźtre au cours de ces annĂ©es oĂč la terreur ennemie ne s’est pas arrĂȘtĂ©e aux accords d’Évian du 19 mars 1962.

Maurice et Josette Audin.

Maurice et Josette Audin.

Notre PrĂ©sident se rend ainsi complice actif du crime contre l’HumanitĂ© que fut, sous l’état gaulliste, l’abandon de la souverainetĂ© de la France en AlgĂ©rie, dont son « hĂ©ros » fut l’un des premiers responsables, conduisant Ă  un autre abandon, celui des populations : 200 000 civils, femmes, enfants et vieillards torturĂ©s, mutilĂ©s, assassinĂ©s par la barbarie FLN auxquels s’est ajoutĂ©e la communautĂ© des harkis, trahie et livrĂ©e aprĂšs que ses hommes eurent Ă©tĂ© dĂ©sarmĂ©s sur ordre du pouvoir suite Ă  ces accords Ă  sens unique dĂ©plorables !

Un acte scandaleux. AprĂšs que l’État gaulliste, dans sa lĂąchetĂ©, eut confiĂ© Ă  notre armĂ©e, tel Ponce Pilate, un travail de police, Maurice Audin en a peut-ĂȘtre subi les consĂ©quences, mais pour sa trahison, elle certaine, envers sa patrie, la nĂŽtre, en collaborant avec l’ennemi qui tentait et rĂ©ussissait Ă  s’imposer par la terreur !

Un acte regrettable. Il n’y a pas excuse Ă  faire lorsqu’un traĂźtre protĂšge le plus cruel et le plus vil des adversaires, celui qui n’a laissĂ© Ă  nos compatriotes que le choix de la valise ou du cercueil, celui-ci ne dĂ©sespĂ©rant pas, depuis plus de 50 ans, qu’une loi de reconnaissance et de rĂ©paration soit votĂ©e par l’AssemblĂ©e Nationale !

Un acte dĂ©magogique. L’intervention ne fut-elle pas faite Ă  la veille de la fĂȘte du Parti Communiste en opĂ©ration de sĂ©duction Ă©lectorale de ses adhĂ©rents
 dont fut Maurice Audin ? C’est ce parti qui facilita l’implantation d’une organisation interdite dĂšs 1955, complice des indĂ©pendantistes et qui venait de montrer en Indochine et en Hongrie ce dont Ă©taient capables les hĂ©ritiers de Staline !

Un acte mensonger. Mensonge en effet que de laisser croire Ă  notre jeunesse que morale, Ă©thique et honneur peuvent ĂȘtre issus de cette mĂ©moire hĂ©miplĂ©gique qui fausse la vĂ©ritĂ© historique d’une colonisation globalement bienfaitrice et qui efface les consĂ©quences dramatiques de la trahison Ă  la parole donnĂ©e par l’ArmĂ©e et par l’État.

Un million de Français furent expatriĂ©s vers une mĂ©tropole inconnue et beaucoup plus hostile Ă  eux-mĂȘmes qu’elle ne l’est actuellement pour les migrants. 100 000 harkis et leurs familles furent sacrifiĂ©s, l’AlgĂ©rie fut certes Ă©mancipĂ©e mais ruinĂ©e par la gabegie de ses nouveaux dirigeants et vit aujourd’hui sous la menace d’un islam sanguinaire et conquĂ©rant !

Mensonge Ă©galement que de ne pas affirmer oĂč est la vĂ©ritĂ© et de ne pas rendre justice Ă  nos pionniers !

Merci de faire comprendre que l’intelligence du cƓur n’est pas l’apanage du PrĂ©sident Macron et de faire remonter notre incomprĂ©hension comme notre colĂšre vers celui-ci.

Pour en connaßtre davantage sur les crimes du FLN, lisez les livres présentés par Jean-Pierre Rondeau :

‱ Crimes et attentats FLN en AlgĂ©rie française, cliquez ici.

‱ Aspects vĂ©ritables de la rĂ©bellion algĂ©rienne, cliquez ici.

Crimes et attentats FLN en AlgĂ©rie française, Jean-Pierre Rondeau (prĂ©sente), Éd. Dualpha.

Crimes et attentats FLN en AlgĂ©rie française, Jean-Pierre Rondeau (prĂ©sente), Éd. Dualpha.

Aspects vĂ©ritables de la rĂ©bellion algĂ©rienne, Jean-Pierre Rondeau (prĂ©sente), Éd. Dualpha.

Aspects vĂ©ritables de la rĂ©bellion algĂ©rienne, Jean-Pierre Rondeau (prĂ©sente), Éd. Dualpha.

 

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99