Les rĂ©centes dĂ©clarations de Mme Merkel sur Emmanuel Macron, dans un quotidien allemand, Ă  dix jours des Ă©lections europĂ©ennes et donc d’une opportunitĂ© douteuse, ne manquent pas de sel : « Nos mentalitĂ©s diffĂšrent sur certains aspects et dans une certaine mesure nous envisageons nos rĂŽles diffĂ©remment. (…)  Cela a toujours Ă©tĂ© le cas. Le prĂ©sident Macron n’est pas, aprĂšs tout, le premier prĂ©sident français avec lequel je travaille ». (
) N’oubliez pas que nos deux pays ont des identitĂ©s nationales diffĂ©rentes. »

Angela Merkel et Emmanuel Macron.

Angela Merkel et Emmanuel Macron.

  1. Macron est en effet le 4e président français que Mme Merkel pratique avec un certain recul à connotation condescendante. « Encore un de plus !» semble-t-elle dire.

Mais surtout le fait d’évoquer des diffĂ©rences de « mentalitĂ©s » et d’ « identitĂ©s nationales » est bien plus significatif et symbolique de vĂ©ritables distorsions au sein plus globalement de l’Europe.

« Mentalité » est un terme qui englobe de lourdes consĂ©quences : maniĂšre de voir les choses, d’approcher les problĂšmes, de concevoir l’avenir ; diffĂ©rences culturelles, sociĂ©tales, sur les prioritĂ©s politiques, Ă©conomiques et sociales aussi.

Toutes ces distinctions de « mentalités » amÚnent alors naturellement à évoquer des « identités nationales différentes », là on nous serine depuis 60 ans la belle entente du couple franco-allemand.

La sĂ©paration de corps prĂ©cĂšde d’habitude de peu le divorce et « les histoires d’amour finissent mal en gĂ©nĂ©ral »  Surtout lorsque les intĂ©rĂȘts majeurs de la superpuissance allemande en Europe se heurtent Ă  l’arrogance de l’intelligence supĂ©rieure d’un prĂ©sident de start-up qui Ă  dĂ©faut de langue de bois est un blanc-bec.

Surtout encore lorsque parler d’« identitĂ© nationale » est devenu presque pornographique dans la bouche du financier mondialiste, universaliste et cosmopolite Macron. Le mĂȘme qui proclame d’ailleurs que la culture française n’existe pas ou que la France a commis des crimes contre l’humanitĂ© en AlgĂ©rie. Les termes employĂ©s par Madame Merkel pourraient ĂȘtre ceux de l’AfD ou du Rassemblement National. LĂ  est probablement le principal affront de Mme Merkel pour M. Macron.

Ce qui nous ramĂšne au « splendide isolement » de M. Macron qu’il se plaĂźt Ă  cultiver tant son ego et sa suffisance sont surdimensionnĂ©s.

Mais c’est Ă©galement tout le problĂšme de l’Europe de Bruxelles qui est ainsi posĂ©, car ces distinctions de mentalitĂ©s et d’identitĂ©s nationales sont projetables Ă  toutes les nations et plus encore Ă  tous les peuples europĂ©ens. Et c’est bien ce qui dĂ©range M. Macron et ses alliĂ©s. Ce qui devrait ĂȘtre leur richesse devient une tare et un empĂȘchement Ă  l’idĂ©ologie unificatrice de l’Union europĂ©enne au nom de l’économie et de la finance triomphantes.

Les diffĂ©rences au sein d’une mĂȘme civilisation en façonnent la richesse et le dynamisme quand l’ultralibĂ©ralisme mondialiste a besoin d’unification de toutes les pensĂ©es. VoilĂ  bien la diffĂ©rence fondamentale entre les « progressistes mondialistes » et les dĂ©fenseurs des droits et des identitĂ©s des peuples.

Un double problĂšme complĂšte la toile de fond des relations Merkel/Macron : c’est celui du Brexit pour lequel la bienveillance de Mme Merkel Ă  l’égard de Theresa May agace profondĂ©ment  Emmanuel Macron qui voudrait punir le Royaume Uni d’avoir osĂ© quitter cette Union EuropĂ©enne dont il est le partisan irrĂ©dentiste.

Oui, il faut punir et stigmatiser « pour l’exemple » le Royaume-Uni en espĂ©rant dissuader les Français d’avoir de telles vellĂ©itĂ©s. L’Allemagne, elle, vĂ©ritable patronne de l’Europe centrale et de l’est quoi qu’il advienne, n’est pas traumatisĂ©e par un dĂ©part du Royaume-Uni avec lequel elle continuera ses relations commerciales sans les prĂ©requis idĂ©ologiques de M. Macron l’inflexible.

DĂ©cidĂ©ment, Emmanuel Macron a bien des problĂšmes avec les femmes. Ni Theresa May, ni Angela Merkel ne trouvent grĂące Ă  ses yeux perçants et inquisiteurs. Et en plus le Royaume-Uni va Ă©lire ses 72 dĂ©putĂ©s le 23 mai avec le Parti du Brexit rĂ©solument en tĂȘte, avec plus de 30 % d’intentions de vote, et contrairement Ă  toute attente tant le Brexit a, paraĂźt-il, ramenĂ© le Royaume-Uni au Moyen Âge. D’aprĂšs Macron et ses fĂ©aux mĂ©diatiques. Les Britanniques doivent ĂȘtre masochistes pour persister et signer la situation de malheur dĂ©sastreux annoncĂ© par le Brexit.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Richard Dessens

Enseignant pendant plusieurs annĂ©es dans une Ă©cole prĂ©paratoire aux concours d’entrĂ©e aux IEP et Écoles de journalisme, Richard Dessens crĂ©e et dirige parallĂšlement une troupe de thĂ©Ăątre dans la rĂ©gion de Montpellier. Docteur en droit, DEA de philosophie et licenciĂ© en histoire, il est l’auteur d’ouvrages de philosophie et d’histoire des idĂ©es politiques, de relations internationale. Il a entres autres livres publiĂ© aux Ă©ditions Dualpha "Henri Rochefort ou la vĂ©ritable libertĂ© de la presse", "La dĂ©mocratie interdite" et "Histoire et formation de la pensĂ©e politique".

Articles similaires