Entretien avec Kakou Ernest Tigori, auteur du livre L’Afrique Ă  dĂ©sintoxiquer (Éditions Dualpha)

(Propos recueillis par Fabrice Dutilleul)

«  n’est le bienvenu dans les mĂ©dias français
que l’Africain qui accrĂ©dite les thĂšses de la bien-pensance,
dont le discours est fait de jĂ©rĂ©miades et d’accusations contre l’Occident,
de défense aveugle des délinquants des cités,
si ce n’est de pitreries  »

Ernest Kakou Tigori.

Ernest Kakou Tigori.

Vous accusez clairement la gauche et l’extrĂȘme gauche – autrefois feu l’URSS – de manipuler les opinions publiques et, finalement, d’ĂȘtre complices des graves problĂšmes qui font le malheur du continent africain
 Expliquez-vous.

La gauche rĂ©volutionnaire europĂ©enne, depuis la dĂ©cennie 1940, a rĂ©ussi Ă  faire admettre aux Africains qu’ils n’ont aucune responsabilitĂ© dans la conduite de leur destin depuis le XVe siĂšcle, et qu’ils ont une vie de misĂšre causĂ©e par l’Occident capitaliste et raciste. Aujourd’hui, 70 ans aprĂšs, prĂšs de trente ans aprĂšs la mort de l’URSS, une majoritĂ© d’Africains se laisse encore berner par ces thĂšses aussi dĂ©gradantes que fausses.

Ce fait constitue un blocage psychologique pour la pensĂ©e africaine. L’Afrique doit rompre dĂ©finitivement avec cette Ă©cole et retrouver le sens de la responsabilitĂ©. La libertĂ© s’accompagne de la responsabilité ! Comment peut-on s’assumer pleinement dans le concert des nations quand on est confortablement installĂ© dans la conviction que son destin dĂ©pend uniquement des autres ? Trouvez-vous normal que la France soit obligĂ©e de s’engager militairement au Mali pour garantir l’intĂ©gritĂ© territoriale d’un État inconsistant ? Et cela va durer combien de temps ?

On en est arrivĂ© Ă  une Ă©lite africaine qui, majoritairement, n’a ni sens de la responsabilitĂ© publique, ni sens de l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Une telle Ă©lite est incapable de porter des ambitions pour les siens. LĂ  est le vrai drame de l’Afrique !

Vous Ă©crivez qu’il y a du racisme en France, comme dans tous les pays du monde, mais certainement moins qu’en Afrique noire ou au Maghreb, et la France n’est pas raciste
 Est-ce qu’une majoritĂ© silencieuse d’Africains pense de mĂȘme ? Ou vos compatriotes sont-ils majoritairement abusĂ©s par la propagande mondialiste ?

Il faut ĂȘtre aveugle ou de mauvaise foi pour ne pas reconnaĂźtre que la France et la plupart des États europĂ©ens sont plus accueillants que les autres parties du monde. En tout Ă©tat de cause, les Africains sont vraiment mal placĂ©s pour se plaindre de racisme en France quand dans leur pays d’origine ils se dĂ©chirent par tribalisme. Le tribalisme et le racisme procĂšdent du mĂȘme phĂ©nomĂšne de la mĂ©fiance et du rejet de l’autre. La crise que traverse toujours la CĂŽte d’Ivoire a de forts relents de lutte tribale et ethnique. Au Cameroun, ce sont les Anglophones qui veulent faire sĂ©cession. Les exactions perpĂ©trĂ©es contre des communautĂ©s Ă©trangĂšres ou les expulsions massives d’étrangers sont rĂ©guliĂšres en Afrique, avec dernier cas en date les misĂšres des Ă©trangers en Afrique du Sud en 2017.

Les discriminations entre Arabes et BerbĂšres au Maghreb sont bien connues.

Autre chose, pour un entrepreneur africain, il est plus facile de s’établir en Occident que dans un pays africain autre que le sien. Dernier exemple, les conjoints des fonctionnaires internationaux africains rĂ©sidant Ă  Dakar n’ont pas le droit de travailler. Ce sont des dizaines d’exemples de ce genre qu’on pourrait citer


Au lieu de nous atteler Ă  rĂ©gler tous ces problĂšmes de vivre-ensemble que nous connaissons sur le sol africain, notre attention reste focalisĂ©e sur le racisme ou la xĂ©nophobie en Europe. La gauche ayant appris aux Africains Ă  dĂ©tester l’Europe, chacun se dĂ©foule ! Cette propagande mondialiste qui veut que les hommes puissent se dĂ©placer et s’installer partout oĂč bon leur semble ne semble contraignante que pour les nations europĂ©ennes.

MĂȘme si nombre d’Africains se laissent abuser par toutes ces absurditĂ©s, il y a beaucoup plus d’Africains que vous ne pouvez l’imaginer qui sont lucides sur la question. Il ne faut pas oublier que la France est aimĂ©e par beaucoup d’Africains qui souffrent aussi de la voir dĂ©river dans la rĂ©gression, vers un certain dĂ©sordre
 Le vrai problĂšme est que n’est le bienvenu dans les mĂ©dias français que l’Africain qui accrĂ©dite les thĂšses de la bien-pensance, dont le discours est fait de jĂ©rĂ©miades et d’accusations contre l’Occident, de dĂ©fense aveugle des dĂ©linquants des citĂ©s, si ce n’est de pitreries
 Comme si les mĂ©dias en France entretenaient l’image de l’Africain naĂŻf, un colosse fragile qu’il faut mĂ©nager, envers qui il faut ĂȘtre trĂšs indulgent, voire complaisant. En rĂ©alitĂ©, c’est vraiment dĂ©gradant, et ce n’est pas avec cela que l’Afrique va motiver sa jeunesse. Heureusement que les sportifs et les artistes africains sauvent l’honneur. Mais pour ce qui est des Ă©lites intellectuelles et politiques, il y a vraiment encore du chemin.

« Kakou Ernest Tigori a été récompensé du Prix Mandela de littérature 2017 »

L’Afrique Ă  dĂ©sintoxiquer, Kakou Ernest Tigori, Éditions Dualpha, collection « VĂ©ritĂ©s pour l’Histoire », dirigĂ©e par Philippe Randa, 438 pages, 33 euros. Pour commander ce livre, cliquez ici.

L’Afrique Ă  dĂ©sintoxiquer, Kakou Ernest Tigori (Éditions Dualpha).

L’Afrique Ă  dĂ©sintoxiquer, Kakou Ernest Tigori (Éditions Dualpha).

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99