Alep et  la Syrie, au premier plan de l’actualité, sont les prétextes  d’une énorme opération de désinformation, destinée à sauver  les derniers terroristes retranchés dans les quartiers Est d’Alep.

Pour frapper plus fort, des politiciens  et certains médias accusent même, Bachar et la Russie, de crimes de guerre !

Toutes les informations actuellement  offertes aux occidentaux ne parlent que  d’Alep Est occupée par les terroristes islamistes. Le reportage de Julien Rochedy , donne la parole aux femmes et hommes  d’Alep Ouest et de Damas ; il vous  permet , si vous voulez bien le visualiser, une meilleure approche de ces évènements.

On y découvre le point de vue de femmes et filles syriennes, libres de faire leurs études, de pratiquer leurs passions ou d’exercer leur profession, dans la peur qu’elles ressentent tous les jours depuis le début du conflit Syrien de voir les rebelles islamistes triompher.

Ce reportage permet d’offrir un autre angle sur le conflit le plus sanglant de ce début de XXIe siècle, afin de comprendre une réalité bien plus complexe que celle qui nous est montrée par les grands médias traditionnels.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertés n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontés aussi dévouées soient elles… Sa promotion, son développement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nécessitent une équipe de collaborateurs compétents et disponibles et donc des ressources financières, même si EuroLibertés n’a pas de vocation commerciale… C’est pourquoi, je lance un appel à nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prêts à nous aider ; il faut dire qu’ils sont très sollicités par les medias institutionnels… et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertés et eux, c’est assez incompatible !… En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.