Alep et  la Syrie, au premier plan de l’actualitĂ©, sont les prĂ©textes  d’une Ă©norme opĂ©ration de dĂ©sinformation, destinĂ©e Ă  sauver  les derniers terroristes retranchĂ©s dans les quartiers Est d’Alep.

Pour frapper plus fort, des politiciens  et certains mĂ©dias accusent mĂȘme, Bachar et la Russie, de crimes de guerre !

Toutes les informations actuellement  offertes aux occidentaux ne parlent que  d’Alep Est occupĂ©e par les terroristes islamistes. Le reportage de Julien Rochedy , donne la parole aux femmes et hommes  d’Alep Ouest et de Damas ; il vous  permet , si vous voulez bien le visualiser, une meilleure approche de ces Ă©vĂšnements.

On y dĂ©couvre le point de vue de femmes et filles syriennes, libres de faire leurs Ă©tudes, de pratiquer leurs passions ou d’exercer leur profession, dans la peur qu’elles ressentent tous les jours depuis le dĂ©but du conflit Syrien de voir les rebelles islamistes triompher.

Ce reportage permet d’offrir un autre angle sur le conflit le plus sanglant de ce dĂ©but de XXIe siĂšcle, afin de comprendre une rĂ©alitĂ© bien plus complexe que celle qui nous est montrĂ©e par les grands mĂ©dias traditionnels.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.