par Soeren Kern.

Traduction du texte original: Europe’s Migrant Crisis: Millions Still to Come

‱ Plus de six millions de migrants campent, dans diffĂ©rents pays autour de la MĂ©diterranĂ©e, en attendant de s’embarquer pour l’Europe indique un rapport confidentiel du gouvernement allemand transmis à Bild.

‱ « Tous les jeunes ont des tĂ©lĂ©phones portables ; ils peuvent voir ce qui se passe dans d’autres parties du monde, et cela agit comme un aimant » (Michael MĂžller, directeur du bureau des Nations Unies Ă  GenĂšve).

‱ « Les mouvements migratoires les plus importants sont Ă  venir : la population de l’Afrique va doubler dans les prochaines dĂ©cennies … Le Nigeria [passera] Ă  400 millions d’habitants. À l’Ăšre numĂ©rique, de l’Internet et des tĂ©lĂ©phones mobiles, tout le monde connaĂźt notre prospĂ©ritĂ© et notre mode de vie … Huit Ă  dix millions de migrants vont prendre la route » (Gerd MĂŒller, ministre allemand du dĂ©veloppement).

Le sommet Union africaine-Union europĂ©enne (UA-UE), qui a eu lieu à Abidjan, (CĂŽte d’Ivoire), les 29 et 30 novembre 2017, s’est soldĂ© par un Ă©chec retentissant. Cinquante-cinq dirigeants africains et vingt-huit dirigeants europĂ©ens ont Ă©tĂ© incapables de se mettre d’accord sur un minimum de mesures capables d’empĂȘcher plusieurs dizaines de millions de migrants africains d’embarquer pour l’Europe.

MalgrĂ© de grandes attentes et de grandes dĂ©clarations, la seule dĂ©cision concrĂšte de cette rencontre d’Abidjan a Ă©tĂ© la promesse d’Ă©vacuer 3 800 migrants africains bloquĂ©s en Libye.

Plus de six millions de migrants campent dans les pays autour de la MĂ©diterranĂ©e, attendant le moment opportun pour gagner l’Europe, indique un rapport confidentiel du gouvernement allemand rĂ©vĂ©lĂ© par Bild. Selon ce rapport, un million de personnes attendent en Libye ; un autre million est positionnĂ© en Egypte, 720 000 en Jordanie, 430 000 en AlgĂ©rie, 160 000 en Tunisie et 50 000 au Maroc. En Turquie, plus de trois millions de migrants sont contenus par le prĂ©sident turc Recep Tayyip Erdogan en raison de l’accord signé avec l’UE.

L’ancien chef de l’ambassade britannique Ă  Benghazi, Joe Walker-Cousins, a prĂ©venu qu’un million de candidats au dĂ©part en provenance de diffĂ©rents pays d’Afrique ont dĂ©jĂ  pris la route pour la Libye puis l’Europe. Les efforts de l’UE pour former une garde cĂŽtiĂšre libyenne lui paraissent Ă  la fois « trop peu et trop tard ». « Mes informateurs dans la rĂ©gion me disent qu’au moins un million de migrants, sinon plus, sont dans le pipeline depuis l’Afrique centrale et la Corne de l’Afrique. »

Le prĂ©sident du Parlement europĂ©en, Antonio Tajani, a dĂ©claré que l’Europe « sous-estime » l’ampleur et la gravitĂ© de la crise migratoire et que « des millions d’Africains » inonderont le continent dans les prochaines annĂ©es si des mesures urgentes ne sont pas prises.

Dans une interview à Il Messagero, Tajani a dĂ©claré qu’un exode « de proportions bibliques impossible d’arrĂȘter » se produira si l’Europe ne parvient pas Ă  rĂ©soudre le problĂšme maintenant :

« Croissance démographique, changement climatique, désertification, guerres, famine en Somalie et au Soudan : tels sont les facteurs qui forcent au départ.

« Quand les gens ont perdu espoir, ils prennent le risque de traverser le Sahara et la MĂ©diterranĂ©e parce que les dangers qu’il encourent en restant sont pires. Si nous n’affrontons pas ce problĂšme, nous allons nous retrouver avec plusieurs millions de personnes Ă  notre porte d’ici cinq ans.

« Aujourd’hui, nous essayons de rĂ©soudre le problĂšme posĂ© par quelques milliers de personnes, mais une stratĂ©gie sera nĂ©cessaire pour gĂ©rer plusieurs millions de personnes. »

Quelques jours avant le sommet UA-UE, Tajani a appelĂ© Ă  un « plan Marshall pour l’Afrique » – un plan d’investissement Ă  long terme de 40 milliards d’euros pour stimuler l’Ă©ducation et l’emploi sur le continent afin de dissuader les gens de partir. Il a mis en garde contre la croissance dĂ©mographique en Afrique qui reprĂ©sente une « bombe » qui poussera des millions d’Africains vers l’Europe. « Sans stratĂ©gie, nous aurons le terrorisme, l’immigration clandestine, l’instabilitĂ© », a-t-il dĂ©clarĂ©.

[
]

Michael MĂžller, directeur du bureau des Nations Unies Ă  GenĂšve, pense que l’Europe doit se prĂ©parer Ă  l’arrivĂ©e de millions de migrants en provenance d’Afrique, d’Asie et du Moyen-Orient. Dans une interview à The Times, MĂžller, un Danois, a dĂ©claré : « Nous avons assistĂ© Ă  l’une des plus grandes migrations humaines de l’histoire et le phĂ©nomĂšne n’en est qu’Ă  ses dĂ©buts. Les jeunes ont tous des tĂ©lĂ©phones portables et ils peuvent voir ce qui se passe dans d’autres parties du monde, et cela agit comme un aimant. »

Le ministre allemand du dĂ©veloppement, Gerd MĂŒller, a fait Ă©cho à cet avertissement : « Des mouvements migratoires plus importants encore nous attendent : la population de l’Afrique va doubler au cours des prochaines dĂ©cennies ; l’Egypte atteindra 100 millions d’habitants, et la population du Nigeria croitra jusqu’Ă  400 millions de personnes. A l’Ăšre numĂ©rique avec Internet et les tĂ©lĂ©phones mobiles, tout le monde connaĂźt notre prospĂ©ritĂ© et notre style de vie. »

MĂŒller a ajoutĂ© que seulement 10% des personnes qui ont pris la route sont arrivĂ©es en Europe : « Huit Ă  dix millions d’autres migrants sont en chemin. »

Dans le Financial Times, Gideon Rachman a posé les termes de la difficile Ă©quation europĂ©enne : « [
] mĂȘme les EuropĂ©ens qui plaident en faveur de l’immigration ont tendance Ă  soutenir que, bien entendu, les nouveaux venus devront se plier aux « valeurs europĂ©ennes ». Ce qui est quelque peu irrĂ©aliste … La majoritĂ© des immigrants du Moyen-Orient et d’Afrique apporteront avec eux des attitudes culturelles conservatrices et sexistes. Et quelques cours d’Ă©ducation civique ne corrigeront le problĂšme qu’Ă  la marge …

Il n’est pas exclu que les nations insulaires de l’ocĂ©an Pacifique, comme le Japon ou l’Australie, rĂ©ussissent Ă  contrĂŽler l’immigration. Mais la tĂąche sera impossible Ă  l’UE qui fait partie d’une masse continentale eurasienne et n’est sĂ©parĂ©e de l’Afrique que par l’Ă©troite Ă©tendue de la MĂ©diterranĂ©e. »

article paru sur le site LesObservateurs.ch.

(article complet : Gatestone Institute).

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.