par Gabriella Lima.

Lors de leur rencontre tenue le 14 fĂ©vrier, les chefs d’État russe, iranien et turc se sont accordĂ©s sur le respect de l’accord de Sotchi, ayant d’ailleurs inclus quelques changements suite Ă  la prise de la moitiĂ© du territoire d’Idlib par les jihadistes du groupe radical Hayat Tahrir ash-Sham (HTS, ancien Front Al-Nosra).

Pour rĂ©pondre aux questions, au cas oĂč les terroristes d’Idlib soient attaquĂ©s, il faut prendre en compte le mĂ©pris du mĂ©morandum de la part d’Ankara ainsi que l’évolution de la situation Ă  Idlib en gĂ©nĂ©ral oĂč les groupes terroristes intensifient leur action sous le silence complice de la Turquie.

Selon le mémorandum signé en septembre 2018, la Turquie est responsable de tout ce qui se passe au sein de la zone de démilitarisation autour de la ville.

Jusqu’ici, Ankara n’a pris aucune mesure efficace pour garantir le respect de l’accord du cessez-le-feu. De surcroĂźt, elle a laissĂ© les terroristes du HTS prendre le contrĂŽle de la province. Le fait que le leader du groupe jihadiste a ensuite dĂ©clarĂ© son soutien Ă  une Ă©ventuelle opĂ©ration turque contre les Kurdes au nord-est syrien suscite des doutes sur les vĂ©ritables intentions d’Ankara.

Les militants des groupes terroristes affiliĂ©s au HTS qui tentent de renforcer leur pouvoir sur le territoire conquis, recourent aux exĂ©cutions sommaires, aux prises d’otages et aux actes de terrorisme. Les jihadistes ont ainsi organisĂ© une vente d’armes illĂ©gale.

Depuis le 29 janvier, les terroristes ont coupĂ© des routes menant des villages du Nord d’Alep Ă  Idlib pour taxer et contrĂŽler l’accĂšs Ă  la province. Ainsi, le prĂ©sident turc Erdogan n’a pas pu remplir les conditions des accords de Sotchi prĂ©voyant le dĂ©blocage des autoroutes clĂ©s et les rĂ©sidents d’Idlib craignent de manquer d’argent pour acheter des produits de premiĂšre nĂ©cessitĂ©.

Les terroristes du HTS bombardent quotidiennement les alentours d’Idlib. Tout cela se passe Ă  la barbe des forces turques qui avaient dĂ» garantir le retrait des militants et des armements lourds.

L’offensive Ă  Idlib sera-t-elle rĂ©alisĂ©e ?

La Turquie n’est pas capable de remplir ses engagements liĂ©s Ă  l’accord de Sotchi car la plus grande partie du territoire est contrĂŽlĂ©e par les terroristes du HTS. Elle a certainement sa propre vision concernant les Ă©vĂ©nements dans la zone de dĂ©sescalade Ă  Idlib, Ă  peine conforme au mĂ©morandum
Il est donc probable qu’Ankara serait prĂȘte Ă  laisser l’armĂ©e syrienne libĂ©rer Idlib en Ă©change d’une opĂ©ration menĂ©e par les forces turques contre les Kurdes de Rojava.

Quoi qu’il en soit, la Turquie a la responsabilitĂ© d’avoir torpillĂ© le mĂ©morandum conjoint. Jusqu’à ce qu’Erdogan ferme les yeux sur les activitĂ©s des terroristes Ă  Idlib, la situation ne va donc cesser de s’aggraver.

D’aprùs l’analyse des Firas Samuri pour VT.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Euro Libertes

EuroLIbertés est le site de la réinformation européenne.

Articles similaires