Russie. Un avion militaire russe, le Tupolev TU-154, transportant 92 personnes, dont de nombreux membres des ChƓurs de l’ArmĂ©e Rouge, Ă  destination de la Syrie s’est Ă©crasĂ© en mer Noire peu aprĂšs son dĂ©collage. Pas de survivants. Poutine ordonne une enquĂȘte.

La Russie et la Turquie se sont entendues sur un accord de cessez-le-feu dans toute la Syrie, a annoncĂ©, mercredi 28 dĂ©cembre, l’agence turque Anadolu. Le plan vise Ă  Ă©tendre le cessez-le-feu instaurĂ© Ă  Alep Ă  l’ensemble du pays, tout en excluant les « groupes terroristes ».

Allemagne. La chanceliĂšre, consciente de sa baisse de popularitĂ©, a annoncĂ© que son gouvernement allait « examiner de maniĂšre intensive tout ce qui doit ĂȘtre changĂ© dans l’arsenal des mesures dont dispose l’État. »

Elle affirme dĂ©sormais que la sĂ©curitĂ© est la premiĂšre de ses prioritĂ©s. « Pour moi et pour l’ensemble du gouvernement, c’est le devoir le plus important de l’État que de protĂ©ger les citoyens », a-t-elle assurĂ©. Sauf que le mal est fait et que les Allemands commencent Ă  payer la note.

Au premier rang des mesures de sĂ©curitĂ© prĂ©conisĂ©es, la vidĂ©osurveillance. Le gouvernement a prĂ©sentĂ© un plan prĂ©voyant de l’étendre Ă  un grand nombre de lieux publics, comme les stades et les centres commerciaux, d’autoriser les policiers Ă  porter des minicamĂ©ras et de permettre une reconnaissance automatique des visages et des plaques d’immatriculation.

L’annĂ©e derniĂšre, quelque 890 000 demandeurs d’asile ont Ă©tĂ© enregistrĂ©s dans le pays. Cette annĂ©e, ils Ă©taient environ 300 000. Progressivement, l’Office des migrations traite les demandes : 237 000 dĂ©cisions ont Ă©tĂ© rendues en 2015 et 616 000 entre janvier et novembre. Pour le pays, le dĂ©fi reste immense.

Le nombre de migrants prĂ©sents en Allemagne, mais n’y ayant pas obtenu l’asile et ayant choisi d’en repartir, a fortement augmentĂ© cette annĂ©e. Leur nombre a atteint 55 000 environ de janvier Ă  novembre, contre 20 000 pour toute l’annĂ©e 2015.

Suisse. Le Parlement suisse a votĂ©, le 12 dĂ©cembre, une loi obligeant au placement des demandeurs d’emploi dans les rĂ©gions ou les secteurs oĂč le chĂŽmage est Ă©levĂ©. Objectif : limiter indirectement l’emploi de travailleurs Ă©trangers, aprĂšs la votation « contre l’immigration de masse » votĂ©e en 2014.

Moldavie. À peine entrĂ© en fonction, Igor Dodon, le vainqueur de l’élection prĂ©sidentielle, fait le mĂ©nage dans son gouvernement. Il n’y aura plus de place pour Anatol Salaru, ancien ministre de la DĂ©fense. Motif : appel Ă  rejoindre l’Otan et Ă  s’unir avec la Roumanie.

Hongrie. Croiser des stars de cinĂ©ma est devenu banal Ă  Budapest, tant la capitale hongroise s’est imposĂ©e en Hollywood d’Europe centrale Ă  coups de cadeaux fiscaux et d’installations high-tech pour attirer les tournages internationaux. Il faut dire que c‘est aussi la capitale du cinĂ©ma porno.

Roumanie. Le prĂ©sident roumain de centre droit Klaus Iohannis a refusĂ© de nommer Premier ministre Sevil Shhaideh, la candidate des sociaux-dĂ©mocrates, bien qu’ils aient remportĂ© les lĂ©gislatives du 11 dĂ©cembre. Et pour cause, elle est musulmane et mariĂ©e Ă  un Syrien.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.