Union européenne. L’Union européenne a dénoncé les « activités illégales » de la Turquie, alors qu’un deuxième navire turc va commencer à forer dans les prochains jours des puits dans les gisements gaziers au large de Chypre, selon le ministre turc de l’énergie. La Turquie avait envoyé le 20 juin ce navire pour explorer les gisements au large de Chypre qui est membre de l’Union européenne.

Le Parlement européen a désigné ses cinq nouveaux questeurs, en poste eux aussi pour deux ans et demi. Deux des questeurs sont français : Anne Sander (LR), élue avec 404 voix, et Gilles Boyer (Renew), élu avec 317 voix.

Les dernières élections européennes ont marqué la désintégration des gauches radicales en Europe. La Gauche unitaire européenne (GUE/NGL) a perdu 11 députés. Podemos, en Espagne, a perdu aux élections municipales. Et La France insoumise de Mélenchon et son groupe transnational ont perdu 10 sièges et sont rayés de la carte.

L’Union européenne a largement sous-traité la crise migratoire à des États comme la Turquie et la Libye. Et cette politique, à défaut d’être réellement efficace, s’est révélée payante. Elle visait à endiguer les départs avec l’aide des gardes-côtes libyens formés et financés par l’UE.

L’opération navale européenne « Sophia » était bien d’organiser le refoulement des migrants tentant la traversée de la Méditerranée centrale. La disparition des navires de l’opération « Sophia » a marqué la fin d’une source d’alerte et d’information sur ce qui se déroule vraiment dans cette zone. Il devient impossible, notamment, d’estimer le nombre de morts.

Les départs depuis les côtes africaines se sont subitement arrêtés à la mi-juillet 2017, à la faveur d’accords controversés avec plusieurs chefs locaux libyens, et à mesure de l’entrée en fonction d’unités de « garde-côtes » possédant des vedettes financées par l’UE.

Pascal Canfin, figure écologiste de LREM et ex-directeur du WWF France, a été élu à la tête de la commission Envi, le groupe chargé des questions d’environnement et de climat, de santé publique et de sécurité alimentaire au Parlement européen.

Allemagne. La Claims Conference, qui gère de New York les réclamations matérielles des Juifs ayant souffert des nazis, a annoncé que l’Allemagne avait accepté d’accorder une indemnisation aux conjoints survivants de rescapés.

Claims Conference

Berlin a obtempéré portant de 44 à 524 millions € ses subsides aux associations de secours des victimes de l’Holocauste. Ce qui porte à plus de 80 milliards de dollars [73 milliards d’euros] les compensations versées depuis 1952 par la RFA aux survivants de l’Holocauste et à leurs ayants droit.

Comment sauver la Deutsche Bank ? Par un plan de restructuration. Ce plan, destiné à réanimer ce géant malade qu’est devenue la Deutsche Bank, coûte 7,4 milliards d’euros et menace 18 000 emplois dans le monde d’ici à 2022. La Deutsche Bank a perdu plus de 50% de sa valeur en 2018 et essuyé trois années de pertes d’affilée, de 2015 à 2018.

Le gouvernement allemand a rejeté une demande américaine d’envoi de troupes au sol dans le nord de la Syrie, un sujet qui provoque des dissensions au sein de la coalition gouvernementale.

Angleterre. Gros scandale après la fuite d’une série de télégrammes confidentiels entre l’ambassadeur de Grande-Bretagne aux États-Unis, Kim Darroch, et le Foreign Office. Il s’agit essentiellement de jugements peu amènes sur Donald Trump. Du genre, pour se faire comprendre « Il faut user d’arguments simples, voire brutaux » etc. L’ambassadeur a démissionné.

La divulgation de ces documents dans le Mail on Sunday par une journaliste militante du Brexit et très proche de ses promoteurs, Isabel Oakeshott, semble porter le sceau du camp des brexiters entourant Boris Johnson, favori pour succéder à May. Entendez par là, embarrasser Jeremy Hunt, son adversaire et patron du Foreign Office de Theresa May.

Croatie. Elle a entamé la procédure visant à rejoindre d’ici la mi-2020 le mécanisme de change européen (ERM II) qui pourrait lui permettre à terme d’adhérer à la zone euro trois ans plus tard.

Espagne. Pas d’accord de gouvernement en vue pour Pedro Sanchez. À deux semaines du vote d’investiture prévu pour le 23 juillet prochain, le leader socialiste n’a toujours pas réussi à composer de majorité au Parlement. Sa réunion, mardi, avec le leader de Podemos, Pablo Iglesias, a viré au fiasco.

Grèce. Victoire de la droite aux élections législatives avec 39,7% des suffrages. Nouvelle Démocratie obtient la majorité absolue des sièges (158 sur 300 députés) à la Vouli, le Parlement grec. L’ex- ministre des Finances de Tsípras, Gianis Varoufakis réussit une percée inattendue et devrait entrer pour la première fois au Parlement.

Kyriákos Mitsotákis, sera jugé sur sa capacité à sortir le pays de la malédiction de la crise : faire repartir l’économie et atténuer les souffrances d’une population exténuée par dix années d’appauvrissement.

Les élections qui ont vu la victoire des conservateurs ont été fatales pour le mouvement ultranationaliste Aube Dorée qui n’a recueilli que 2,9 % des voix et qui de ce fait n’aura aucun représentant au Parlement. Il en va de même pour la formation les Grecs indépendants de Panos Kamenos. Le courant nationaliste sera toutefois représenté par La Solution grecque (3,7 % des voix) de Kyriakos Velopoulos, issu du Parti populaire orthodoxe.

Italie. Un nouveau navire humanitaire, « l’Alex », a accosté de force le week- end dernier à Lampedusa avec 41 migrants, défiant, au risque d’amendes, la décision de Matteo Salvini de fermer ses ports aux ONG.

Russie. La Russie a une nouvelle fois refusé de détruire ses nouveaux missiles déployés en Europe, selon l’Otan, en violation d’un traité conclu en 1987, a affirmé le secrétaire général de l’Alliance, Jens Stoltenberg, à l’issue d’une réunion du conseil Otan-Russie.

Les Russes ont fait de l’exportation de leurs missiles S-400 un instrument de leur diplomatie et une manière de semer la zizanie au sein de l’Otan puisque la Turquie vient d’en acquérir, comme la Grèce avec les S-300. Sans compter des pays comme la Chine et l’Inde.

Vatican. Dans la basilique Saint-Pierre, le pape a présidé une « messe pour les migrants » histoire de prier pour « tous ceux qui sont morts en tentant de franchir les frontières ».

L’assemblée est composée de migrants, de réfugiés et de volontaires impliqués dans l’aide aux immigrés légaux ou clandestins. En Italie comme partout dans le monde, les organisations caritatives catholiques sont en pointe sur ce terrain.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99