L’instrumentalisation du vote « contre » aura Ă©tĂ© le fil rouge de ce nouveau scrutin des Ă©lections europĂ©ennes avec des succĂšs, nĂ©anmoins, mitigĂ©s
Elections européennes 2019

PlutĂŽt payant pour les trois listes arrivĂ©es en tĂȘte : « contre l’extrĂȘme-droite », pilonnĂ© par La RĂ©publique en Marche a limitĂ© le score de la liste menĂ©e par Jordan Bardella dont le score est moindre qu’au prĂ©cĂ©dent scrutin ; « contre la politique d’Emmanuel Macron », prĂŽnĂ© par le Rassemblement National lui a certes permis de l’emporter sur celle de Nathalie Loiseau, mais avec seulement 1 % de diffĂ©rence ; « contre la dĂ©tĂ©rioration climatique », martelĂ© par les Écologistes les a incontestablement remis dans le jeu Ă©lectoral d’oĂč il avait disparu prĂ©cĂ©demment.

PlutĂŽt contre-productif pour les autres listes en course dont l’échec est patent : la liste des RĂ©publicains qui s’insurgeait « contre le duel RN-LAREM » s’effondre – à l’instar de la liste menĂ©e par Nicolas Dupont-Aignan « contre on ne sait plus qui ni avec qui  » –, les Ă©lecteurs ayant Ă  l’évidence choisi « l’original » Ă  la « copie », selon un adage qui n’avait pas toujours Ă©tĂ© vrai dans le passĂ©.

Quant aux listes « contre l’Europe », prĂŽnant peu ou prou le Frexit, le naufrage le plus Ă©vident est celui de La France insoumise, tout autant victime de la fracture sur l’immigration qui divise ses troupes que de la personnalitĂ© clivante de son leader historique
 Quant Ă  l’inexistence Ă©lectorale des souverainistes Asselineau et Philippot, la charitĂ© n’autorise guĂšre de commentaires aprĂšs leurs rĂ©sultats.

Le vote « pour l’Europe » n’aura, lui, guĂšre Ă©tĂ© payant ; seul le Parti socialiste peut s’estimer un miraculĂ© pour ne pas avoir (encore) sombrĂ© dĂ©finitivement, mais fait jeu Ă©gal avec FI et son ancien candidat Ă  l’élection prĂ©sidentielle Benoit Hamon aura ses frais de campagne remboursĂ©s avec 3 %.

Cela n’augure par des lendemains qui chantent pour une hypothĂ©tique refondation d’une gauche « repassĂ©e de la lumiĂšre dans l’ombre », comme pourrait peut-ĂȘtre dire aujourd’hui l’inĂ©narrable Jack Lang.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99