Ce qui questionne dans les tragiques Ă©vĂ©nements que nous connaissons aujourd’hui, c’est le rĂŽle jouĂ© par le coronavirus comme accĂ©lĂ©rateur d’une crise du nĂ©olibĂ©ralisme ou capitalisme financier.  Et donc d’une crise de l’économie-monde ou encore d’une Ă©conomie mondialisĂ©e. On n’a jusqu’à ce jour  peu pris en compte le jeu dangereux menĂ© par les banques qui se sont mises Ă  sortir de leur cadre pour s’activer sur les marchĂ©s financiers, Ă  savoir boursiers, qui s’apparentent depuis plusieurs dĂ©cennies dĂ©jĂ  Ă  un gigantesque Loto. De ce dĂ©sordre plusieurs voix Ă©clairĂ©es avaient tirĂ© la sonnette d’alarme
 en vain.

L’autre aspect de la crise dont nous avions pourtant tous conscience, c’est que le capitalisme entraĂźne l’économie Ă  satisfaire d’abord et grassement les actionnaires au dĂ©triment d’une Ă©conomie rĂ©elle, celle des hommes et de leurs besoins rĂ©els. Enfin, last but not the least, afin de satisfaire ces foutus actionnaires, le marchĂ© s’est rĂ©organisĂ© selon l’axiome du moindre coĂ»t ce qui a amenĂ© l’Asie du Sud-Est et surtout la Chine Ă  devenir le lumpenprolĂ©tariat de l’Occident. Sauf que la grenouille a fini par se faire aussi grosse que le bƓuf et que l’Occident s’est retrouvĂ© le cul nu pour ne pas dire Ă  poil. La Chine est devenue plus riche que ses mentors. Et ceci dans des domaines aussi bien scientifiques que techniques. De sorte que nous nous sommes rendus dĂ©pendants dans des domaines considĂ©rĂ©s comme stratĂ©giques comme ce fut le cas rĂ©cemment avec une pĂ©nurie de mĂ©dicaments, fabriquĂ©s Ă  flux tendus en Chine ou en Inde.

A considĂ©rer le monde entier comme un vaste terrain de jeu, voire une immense usine, le capitalisme financier a totalement dĂ©sĂ©quilibrĂ© un systĂšme Ă©conomique traditionnel oĂč les banques comme la Bourse remplissaient le rĂŽle qui leur Ă©tait dĂ©volu. À la banque, le dĂ©pĂŽt et le crĂ©dit, Ă  la Bourse celui de jouer un rĂŽle rĂ©gulateur. Le rĂ©sultat des courses de ce capitalisme financier, c’est une dette  colossale qui devient quasi ingĂ©rable.

Alors la question se pose de savoir comment sortir de ce bourbier Ă  l’heure mĂȘme oĂč se fait pressante l’idĂ©e que nous devons protĂ©ger la planĂšte, mieux gĂ©rer ses ressources selon un mode plus respectueux, plus rationnel, plus intelligent. Il aura donc fallu un malin coronavirus pour mettre en lumiĂšre le chaos dans lequel nous prĂ©cipite ce que d’aucuns appellent le nĂ©olibĂ©ralisme.

Article paru sur le site SynthĂšse nationale.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Patrick Parment

Journaliste professionnel, directeur du « Journal du Chaos ». Animateur de l'Ă©mission « Artisans de France » sur TVLibertĂ©s avec Pierre Chabot. A collaborĂ© Ă  « L'islamisation de la France. Fantasme ou rĂ©alitĂ© ? » (Éditions de L'Æncre, 2015). Il vient de publier un « Guide sulfureux du Paris “rĂ©ac & facho” » (Éditions SynthĂšse nationale).

Articles similaires