par Bernard Callebat.

Alors que la plupart des pays europĂ©ens articulent leur projet de sortie du confinement, l’Espagne reste au point mort. Les communautĂ©s autonomes ont Ă©tĂ© invitĂ©es Ă  concevoir des plans de reprise d’activitĂ©. Des groupes de travail ont Ă©tĂ© composĂ©s, avec la dĂ©signation d’un reprĂ©sentant de coordination avec le ministĂšre de la SantĂ©. Mais, prĂ©cisĂ©ment, Ă  cause de son systĂšme de dĂ©centralisation, il n’existe aucune direction ministĂ©rielle unique Ă  la tĂȘte de l’Etat espagnol.

C’est ainsi que la prĂ©sidente de la CommunautĂ© de Madrid, Isabel DĂ­az Ayuso, avait demandĂ© il y a trois semaines qu’une stratĂ©gie basĂ©e sur des Ă©tudes Ă©pidĂ©miologiques soit dĂ©veloppĂ©e au niveau central, en diffĂ©renciant notamment ceux qui se sont rĂ©vĂ©lĂ©s positifs et nĂ©gatifs, et en localisant les patients asymptomatiques, afin de cibler les tests sĂ©lectifs pour ces groupes de personnes. Or, jusqu’à prĂ©sent, il n’y a eu aucune rĂ©ponse du gouvernement socialiste. L’Espagne ne dispose pas aujourd’hui d’une carte Ă©pidĂ©miologique exacte.

Les perspectives sont sombres. Certaines rĂ©gions autonomes ont avancĂ© des propositions en partenariat avec le ministĂšre de la SantĂ©. Mais d’autres, comme le Pays basque ou la Catalogne, profitant de la faiblesse de l’Etat espagnol, entendent rĂ©activer l’économie locale sans attendre l’avis de Madrid. Le prĂ©sident du gouvernement, Pedro SĂĄnchez, aurait souhaitĂ© que le retour Ă  la mobilitĂ© se fasse selon des critĂšres communs minimaux pour tous en raison des interrelations sociales et Ă©conomiques qui existent entre les territoires. Seules les deux provinces voisines de la capitale, la Castilla-et-LeĂłn et la Castilla-La Mancha entretiennent encore des rapports Ă©troits avec les services de l’État. Ailleurs, c’est chacun pour soi. Les provinces ont douloureusement ressenti l’absence de consignes gĂ©nĂ©rales de l’Etat au dĂ©part de la mise en alerte.

De fait, la commande unique de matĂ©riel pour le personnel mĂ©dical a Ă©tĂ© un Ă©chec total (plus de 70 % des mĂ©decins et soignants ne disposaient pas jusqu’à ces derniers jours de matĂ©riel conforme). Comble du dĂ©sordre : ce mercredi, alors que le Premier ministre annonçait un scĂ©nario de retour Ă  la normalitĂ©, le directeur du Centre de coordination des alertes et des urgences sanitaires de son propre ministĂšre de la SantĂ©, le Dr Fernando SimĂłn, dĂ©nonçait publiquement ses propos. L’Espagne fait face dĂ©sormais Ă  deux crises simultanĂ©es, une crise sanitaire et une crise politique.

Article paru dans les colonnes du quotidien Présent.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99