La piĂšce tragi-burlesque continue. Le show tĂ©lĂ©visĂ© avec mise en scĂšne parfaitement rĂ©glĂ©e d’Édouard Philippe, entourĂ© et Ă  l’abri de ses cautions « scientifiques » aux ordres, a fait, comme d’habitude, l’admiration unanime de la grande presse officielle.

« Quelle magnifique dĂ©monstration pĂ©dagogique et transparente ! » s’exclament les journalistes de l’« unitĂ© nationale » (comprendre l’« unitĂ© macronienne »). En rĂ©alitĂ©, en dehors des banalitĂ©s archi-ressassĂ©es sur toutes les chaĂźnes depuis plusieurs jours, la prestation ne fut qu’une dĂ©monstration d’autosatisfaction (que seul Damien Abad des RĂ©publicains a soulignĂ©e) du chef du gouvernement qui affirme sans sourciller qu’il a tout fait Ă  temps et qu’« il ne permettra Ă  personne d’en douter. »

dessin Ignace coronavirus

Quelle autorité ! Quel culot ! Mais de toute façon, exprime-t-il, personne n’aurait pu faire mieux car la crise est mondiale et personne n’a fait mieux que la France. Et mĂȘme si les erreurs d’apprĂ©ciation de la situation et le manque (qui sont niĂ©s par ailleurs) d’anticipation peuvent ĂȘtre invoquĂ©s par des esprits « anti unitĂ© nationale », personne ne pouvait prĂ©voir ce qui est advenu. Fermez le ban ! Et Monsieur Édouard repart, content de lui et embrouillant tous les mensonges rĂ©pĂ©tĂ©s depuis des semaines sur les masques, les tests, les Ă©lections, etc. Et puis il avait l’aval du sacro-saint « comitĂ© scientifique » qui sait tout, dit tout, voit tout.

Inutile d’approfondir l’incompĂ©tence, les mensonges et la mauvaise foi mĂ©prisante de ce gouvernement de doucereux incapables. Mais toujours sĂ»rs d’eux.

Ce qui inquiĂšte plus, ce sont les consĂ©quences en prĂ©paration de la crise sanitaire sur les destinĂ©es de l’Europe. Pendant que M. Édouard, notre grand dĂ©gingandĂ© (celui qui, dans ses mouvements et dans son attitude, paraĂźt avoir quelque chose de mal ordonnĂ©, dĂ©finition du dictionnaire), occupe les mĂ©dias, frĂšre Emmanuel avance ses piĂšces sur l’échiquier europĂ©en, de concert avec Christine Lagarde (BCE) sortie de ses errements initiaux.

S’étant aperçu que l’UE ne possĂšde aucune compĂ©tence en matiĂšre sanitaire, domaine conservĂ© dans les restes de souverainetĂ©s Ă©tatiques, M. Macron en profite pour appeler Ă  « plus d’Europe » pour demain. Sur le plan sanitaire bien sĂ»r mais sur le plan financier aussi. « Nous ne surmonterons pas cette crise sans une solidaritĂ© europĂ©enne forte, au niveau sanitaire et budgĂ©taire » exhorte M. Macron qui suggĂšre en outre le lancement de « corona bonds » dans le cadre d’un grand emprunt auprĂšs des peuples europĂ©ens.

Sous couvert de gĂ©nĂ©rositĂ©, de solidaritĂ©, M. Macron voudrait mettre en place le principe d’un systĂšme financier supranational avec comme prĂ©texte initial indiscutable, la crise sanitaire. Mme Merkel, dĂ©jĂ  opposĂ©e Ă  un super ministre des finances europĂ©en proposĂ© en mai 2018 par M. Macron, rejette aussi l’idĂ©e gĂ©niale des « corona bonds » macroniens. Mais cette pauvre Mme Merkel est en fin de mandat et l’Allemagne finira-t-elle par s’aligner sur les prĂ©tentions mĂ©galomaniaques de M. Macron qui ne rĂȘve que de dilatation de l’Union europĂ©enne Ă  marche forcĂ©e, Covid 19 ou pas. Mais c’est mieux avec l’effet d’aubaine du Covid 19. Cynisme ? Non. Obsession idĂ©ologique.

L’UE, dĂ©jĂ  livrĂ©e Ă  la politique monĂ©tariste folle de la BCE, ultra-financiarisĂ©e, Ă  l’idĂ©ologie ultralibĂ©rale et mondialiste, destructrice des peuples et de leurs identitĂ©s, risque de faire un pas de plus vers une « unité » financiĂšre, voire budgĂ©taire, des États dĂ©jĂ  moribonds. Le pendant de l’« unitĂ© nationale » des discours intĂ©rieurs de M. Macron, est l’« unitĂ© de l’UE », seul vĂ©ritable objectif de frĂšre Emmanuel. Cette « unité » lĂ  mĂšne Ă  un dĂ©sastre supplĂ©mentaire pour l’Europe des peuples dĂšs la crise sanitaire terminĂ©e.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Richard Dessens

Enseignant pendant plusieurs annĂ©es dans une Ă©cole prĂ©paratoire aux concours d’entrĂ©e aux IEP et Écoles de journalisme, Richard Dessens crĂ©e et dirige parallĂšlement une troupe de thĂ©Ăątre dans la rĂ©gion de Montpellier. Docteur en droit, DEA de philosophie et licenciĂ© en histoire, il est l’auteur d’ouvrages de philosophie et d’histoire des idĂ©es politiques, de relations internationale. Il a entres autres livres publiĂ© aux Ă©ditions Dualpha "Henri Rochefort ou la vĂ©ritable libertĂ© de la presse", "La dĂ©mocratie interdite" et "Histoire et formation de la pensĂ©e politique".

Articles similaires