Avec le roman Le gamin aux lunettes noires, Emmanuel Albach nous plonge un fusil Ă  la main dans le monde des islamo-racailles.

Qui dit confinement dit nĂ©cessairement un peu de solitude. À moins bien sĂ»r d’avoir une jeune famille nombreuse demandant beaucoup d’attention. Mais pour la plupart, ce sera le moment pour entreprendre des projets qui ont toujours Ă©tĂ© reportĂ©s aux calendes grecques, pour voir des films qu’on n’a jamais pris le temps de visionner et pour dĂ©couvrir de nouveaux auteurs. Et pourquoi pas pour une fois dĂ©laisser l’essai politique pour un roman !

Emmanuel Albach n’est pas un parfait inconnu, mais d’un autre cĂŽtĂ©, il n’a pas la notoriĂ©tĂ© qu’il mĂ©riterait. Quel meilleur moment que celui-ci pour le dĂ©couvrir (ou le redĂ©couvrir pour ceux qui ont aimĂ© son Grand rembarquement aux Ă©ditions Dualpha), d’autant plus qu’il a rĂ©cemment publiĂ© un thriller tout Ă  fait politiquement incorrect qui saura Ă  coup sĂ»r vous dĂ©sennuyer durant quelques heures, Le gamin aux lunettes noires.

Le dĂ©but est d’une banalitĂ© dĂ©concertante. Un jeune blanc vivant en banlieue se fait voler son nouveau vĂ©lo par des racailles. Pourquoi Ă©crire un livre sur un sujet sur lequel on ne consacre mĂȘme pas une ligne dans les mĂ©dias ? Parce que le pĂšre du petit dĂ©troussĂ© dĂ©cide de ne pas se laisser faire et d’aller reprendre ce qui appartient lĂ©gitimement Ă  son fils. VoilĂ  dĂ©jĂ  quelque chose qui tranche avec le rĂ©el !

Les choses se compliquent rapidement, le pĂšre donnant finalement un coup pied dans une fourmiliĂšre dont il ne sortira pas vivant. C’est son ami Le Dragon, redresseur de torts, protecteur de la veuve et de l’orphelin, qui mĂšnera l’enquĂȘte envers et contre tout, s’attaquant aux islamo-racailles qui imposent impunĂ©ment leur loi dans certains quartiers.

Les amateurs du Lys noir y verront un genre de « Hors-sĂ©rie », permettant de prolonger le plaisir en parallĂšle de la collection officielle. Il faut dire que le Dragon et le Hussard sont fabriquĂ©s sur le mĂȘme moule et possĂšdent une ressemblance qui ne relĂšve probablement pas de la coĂŻncidence. Ceux qui ont aimĂ© l’éclectique sĂ©rie policiĂšre, liront avec plaisir Albach.

Tous les ingrĂ©dients sont rĂ©unis pour un polar rĂ©ussi. Le rythme, mĂȘme si de nombreuses rĂ©flexions sur la politique et l’actualitĂ© ponctuent la trame narrative, est enlevant. Le Dragon, appuyĂ© par de nombreux volontaires gaulois incarnant la Vieille France et son sens de la communautĂ©, se retrouve dans une course contre la montre avec comme ennemis, des fils de djihadistes revenus de Syrie au nom du vivre-ensemble.

Albach ne rĂ©invente pas la roue, mais il nous offre un divertissement intelligent qui tranche avec les partis pris prĂ©visibles des grands noms du roman policier. Il nous permet de nous libĂ©rer quelques heures de la prison qu’est devenue notre demeure. Et ce, sans risque d’attraper le coronavirus ou d’ĂȘtre mis Ă  l’amende.

Le gamin aux lunettes noires, Emmanuel Albach, roman policier, Éditions DLV.

Le gamin aux lunettes noires, Emmanuel Albach, roman policier, Éditions DLV.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

RĂ©mi Tremblay

RĂ©mi Tremblay, Ă©diteur du Harfang, porte-parole de la FĂ©dĂ©ration des QuĂ©bĂ©cois de souche, collaborateur Ă  plusieurs journaux (PrĂ©sent, Livr’Arbitres, Council of Euro-Canadians et Alternative Right) ; il a dĂ©jĂ  publiĂ© le livre "Les Acadiens : du Grand DĂ©rangement au Grand Remplacement" et "Le Canada français, de Jacques Cartier au gĂ©nocide tranquille" (avec Jean-Claude Rolinat) aux Ă©ditions Dualpha. Il est le correspondant d'EuroLibertĂ©s au Canada.

Articles similaires