Dimanche prochain, 1er octobre, se déroulera à Rungis, prÚs de Paris, la 11e journée nationale et identitaire organisée par la revue SynthÚse nationale. Fabrice Dutilleul a interrogé Roland Hélie, son directeur, sur cette manifestation

Roland Helie 11e Journee SN

« Ni soumission, ni abandon, mobilisation ! », tel est le thÚme de cette 11e journée de SynthÚse nationale. Pourquoi avoir choisi cette accroche ?

Il n’a Ă©chappĂ© Ă  personne que la France vient de traverser une pĂ©riode Ă©lectorale pour le moins surprenante. Le SystĂšme, jusqu‘alors incarnĂ© par ses partis infĂ©odĂ©s que sont le PS et les RĂ©publicains, Ă©tait donnĂ© en complĂšte « dĂ©confiture » l’hiver dernier. Or, habilement, il a imposĂ© en quelques mois son joker, Emmanuel Macron, afin que tout change pour que, surtout, rien ne change.

Face Ă  une telle imposture, les forces nationales et identitaires qui ne se reconnaissent pas (ou plus) dans le FN doivent aussi passer Ă  l’offensive et procĂ©der, dans la mesure du possible, Ă  une unitĂ© d’action. C’est toujours dans cet esprit que, depuis onze ans, SynthĂšse nationale travaille.

ConcrĂštement, quels sont les rĂ©sultats Ă  mettre Ă  l’actif de la stratĂ©gie de SynthĂšse nationale ?

L’an dernier par exemple, lors de notre prĂ©cĂ©dente journĂ©e annuelle, Jean-Marie Le Pen et Carl Lang, en dĂ©saccord depuis plusieurs annĂ©es, se sont retrouvĂ©s Ă  la mĂȘme tribune. Quelques mois plus tard, aux lĂ©gislatives, il y a eu une entente Ă©lectorale entre les ComitĂ©s Jeanne, Civitas, le Siel et le Parti de la France.

D’une maniĂšre plus gĂ©nĂ©rale, SynthĂšse nationale, dĂšs sa crĂ©ation s’est employĂ©e Ă  introduire au sein de notre famille d’idĂ©es un « nouvel Ă©tat d’esprit ». Souvenez-vous de l’époque dĂ©sastreuse oĂč chaque mouvement s’employait Ă  « dĂ©zinguer » ses « concurrents ». Il ne s’agit pas de pousser les diffĂ©rentes composantes Ă  « fusionner », mais au moins de les inciter Ă  agir les uns Ă  cĂŽtĂ© des autres pour la mĂȘme cause, Ă  savoir sauver notre nation et notre civilisation. Le temps presse


Finalement, notre dĂ©marche est analogue Ă  l’esprit qui anime EuroLibertĂ©s qui instaure un dĂ©bat permanent entre toutes les tendances du combat identitaire en Europe. Nous ne pouvons plus nous payer le luxe, ni au niveau français ni au niveau europĂ©en, de la division avec toutes les querelles que cela entraine. Un site comme le votre est un atout majeur pour le combat national et identitaire sur notre continent. D’ailleurs, dimanche prochain, j’espĂšre que les participants seront nombreux Ă  venir visiter votre stand.

TV Libertes 11e Journee SN

Justement, parlez nous un peu du déroulement de la journée de dimanche


Celle-ci dĂ©butera Ă  11 h. Il y aura diffĂ©rentes tables-rondes dont une sur les initiatives militantes avec, entre autres, Steven Bissuel du Bastion social, Alban d’Arguin pourfendeur des Ă©oliennes, Vincent Vauclin de La Dissidence française, Gabriele Adinolfi du Projet Lansquenets, le musicologue Thierry Bouzard, auteur d’une rĂ©cente anthologie des chants identitaires, et une seconde sur l’identitĂ© avec entre autres Richard Roudier de la Ligue du Midi, Serge Ayoub que l’on ne prĂ©sente plus, Jean-Claude Rolinat que vos lecteurs connaissent bien


En milieu d’aprĂšs-midi, ce sera le meeting politique Ă  proprement parler avec Jean-Paul Chayrigues de Olmetta, Roger Holeindre, Alain Escada, Massimo Magliaro, ancien dirigeant du MSI venu de Rome, Carl Lang, Pierre Vial et Jean-Marie Le Pen qui nous fait l’honneur d’ĂȘtre Ă  nouveau prĂ©sent.

Et le cÎté festif de la journée ?

Il y aura aussi des concerts avec Le ChƓur Montjoie Saint Denis, Docteur Merlin, le chanteur breton Christoff, le rappeur Kroc Blanc. Vous noterez le cĂŽtĂ© Ă©clectique de ces spectacles
 Des animations aussi avec les dessinateurs Ignace et Pinatel.

De nombreux stands de libraires, d’artisans, d’éditeurs, de revues et journaux, de TV LibertĂ©s, d’associations, de mouvements et de partis seront aussi lĂ  pour recevoir les visiteurs. De nombreux Ă©crivains dĂ©dicaceront leurs ouvrages sur le stand de Philippe Randa.

Sans oublier un restaurant et un bar sur place afin de sustenter nos amis


Dimanche 1er octobre, de 11 h Ă  18 h 30, 11e JournĂ©e de SynthĂšse nationale, Espace Jean Monnet, 47 rue des Solets Ă  Rungis (94), RER Rungis-la Fraternelle. EntrĂ©e 10€

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.