Ceux qui pensaient que l’idĂ©e du revenu universel n’était que pure dĂ©magogie Ă©lectorale ou fumisterie intellectuelle se trompaient et pas qu’un peu : ça y est, c’est Ă  l’expĂ©rimentation en Europe !

Oh ! pas en France oĂč cette proposition – elle figure entre autres dans les programmes Ă©lectoraux des socialistes Benoit Hamon et Marie-NoĂ«lle Lieneman, de l’écologiste Yannick Jadot ou encore des candidats Ă  la primaire de la droite Nathalie Kosciusko-Morizet ou Jean-FrĂ©dĂ©ric Poisson – est seulement Ă  l’étude dans un rapport d’information du SĂ©nat prĂ©conisant une expĂ©rimentation du « revenu de base » 

Non, c’est en Finlande oĂč 2000 chĂŽmeurs entre 25 Ă  58 ans, tirĂ©s au sort, vont percevoir 560 euros par mois Ă  partir de ce 1er janvier 2017. Pour deux annĂ©es et Ă  la place de leur allocation chĂŽmage


Marjukka Turunen, responsable des affaires juridiques au sein de l’assurance sociale finlandaise (KELA) a confirmĂ© que mĂȘme « si vous trouvez un travail avec une paye de 4 000 euros par mois, vous continuez quand mĂȘme Ă  percevoir votre revenu universel de 560 euros tous les mois. »

Le but est de voir si ces deux milliers de chĂŽmeurs seront plus motivĂ©s à retrouver du travail ou Ă  crĂ©er des sociĂ©tĂ©s
 Sachant que le salaire moyen en Finlande se situe autour de 2 200 euros mensuels, le « RU » apparaĂźt toutefois bien insuffisant pour se la couler douce aux frais de la princesse.

Attendons-nous donc sous peu Ă  une demande de revalorisation – soit probablement dĂšs une prochaine Ă©chĂ©ance Ă©lectorale – par des politiciens prĂȘts Ă  toutes les gĂ©nĂ©rositĂ©s avec l’argent public pour raser gratis
 ou se faire (rĂ©)Ă©lire !

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.