« Mises en musique,
ses chansons ont fait l’objet de plus
d’une centaine d’enregistrements
dont certains trÚs récents et des « diseurs » et chanteurs
continuent de monter des spectacles sur ses textes »

Entretien avec Alain Renault, auteur de Gaston CoutĂ© – ComplĂ©ments d’enquĂȘte (Ă©ditions Dualpha).
(propos recueillis par Fabrice Dutilleul).

 

Gaston CoutĂ© - ComplĂ©ments d’enquĂȘte (Ă©ditions Dualpha) .

Gaston CoutĂ© – ComplĂ©ments d’enquĂȘte (Ă©ditions Dualpha) .

Gaston Couté est-il actuel ?

Le poĂšte Gaston CoutĂ©, auteur de La chanson d’un gĂąs qu’a mal tournĂ©, mort en 1911 Ă  31 ans, n’est jamais tombĂ© dans l’oubli et n’a pas manquĂ© d’ĂȘtre apprĂ©ciĂ© jusqu’à nos jours. Mises en musique, ses chansons ont fait l’objet de plus d’une centaine d’enregistrements dont certains trĂšs rĂ©cents et des « diseurs » et chanteurs continuent de monter des spectacles sur ses textes. Il reste donc trĂšs vivant mĂȘme si un MusĂ©e lui est consacrĂ© Ă  Meung-sur-Loire
 Dans cette ville des « journĂ©es Gaston Couté » se tiennent chaque annĂ©e en septembre avec de nouveaux artistes et un public toujours intĂ©ressĂ©.

Mais a-t-il fait l’objet d’études ?

D’abord ses principaux textes sont rĂ©guliĂšrement republiĂ©s en de nombreuses anthologies. Au moins deux biographies et une Ă©tude universitaire lui ont Ă©tĂ© consacrĂ©es et plusieurs sites internet poursuivent la tĂąche. Il y a quelques dĂ©cennies, une Ă©dition en cinq volumes avait vocation Ă  offrir ses « Ɠuvres complĂštes », travail sans fin


Qu’apporte donc votre ouvrage ?

Comme son titre l’indique, il offre des « complĂ©ments ». Il n’a pas vocation Ă  reprendre ce qui a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© fait, ni Ă  initier le nĂ©ophyte. Il s’adresse Ă  ceux qui ont dĂ©jĂ  une connaissance au moins Ă©lĂ©mentaire des Ɠuvres et de la vie de Gaston CoutĂ©.

On dĂ©couvre ou redĂ©couvre rĂ©guliĂšrement de nouveaux poĂšmes. Mon ouvrage comporte ainsi certains de ses textes perdus et inĂ©dits dont on ne connaissait que le titre et d’autres parfaitement inconnus jusqu’à ce jour. S’y ajoutent des textes retrouvĂ©s pour avoir dĂ©jĂ  Ă©tĂ© publiĂ©s dans des revues de son Ă©poque, mais qui avaient Ă©chappĂ© aux recensions et Ă©ditions ultĂ©rieures.

Sa biographie est complĂ©tĂ©e par quelques Ă©pisodes pittoresques de son existence nĂ©gligĂ©s ou erronĂ©s dans des ouvrages dĂ©jĂ  parus, et des portraits de ses interprĂštes dans les annĂ©es 20, Ă©poque oĂč est popularisĂ© son plus cĂ©lĂšbre morceau, Va danser, mĂȘme s’il n’est pas le plus reprĂ©sentatif de son Ɠuvre. On trouvera aussi un prolongement Ă  notre prĂ©cĂ©dente discographie et quelques autres Ă©lĂ©ments autour du souvenir de CoutĂ©.

Gaston CoutĂ© – ComplĂ©ments d’enquĂȘte d’Alain Renault, 160 pages, 15 euros, Ă©ditions Dualpha, collection « Patrimoine du spectacle », dirigĂ©e par Philippe Randa.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.