Union europĂ©enne. Emily O’Reilly, qui occupe le poste de mĂ©diatrice, a annoncĂ© l’ouverture d’une enquĂȘte sur le prĂ©sident de la Banque centrale europĂ©enne (BCE). En cause ? L’appartenance de Mario Draghi au Groupe des trente, un forum international rĂ©unissant des dirigeants du secteur financier public et privĂ©.

« Les informations que les cadres de la BCE transmettent lors des rencontres du G30 Ă©chappent Ă  tout contrĂŽle », dĂ©plore-t-elle. RĂ©ponse : « On nous reproche de voir des banquiers privĂ©s
 Heureusement qu’on les voit ! Faire banque centrale sans voir les banquiers, ça serait fou ! »

Allemagne. InvitĂ©s par les Allemands d’Alternative fĂŒr Deutschland (AfD), les dirigeants des neuf partis de l’ENL (dont le dĂ©putĂ© nĂ©erlandais anti-islam du PVV Geert Wilders, l’Italien Matteo Salvini, de la Ligue du Nord ou les Autrichiens du FPÖ) ont su gommer leurs divergences pour mettre en scĂšne leur unitĂ©.

NĂ©erlandais, Français et Allemands ont des Ă©chĂ©ances Ă©lectorales cette annĂ©e. Deux femmes donc, Frauke Petry et Marine Le Pen, deux styles, mais deux dĂ©nominateurs communs : la dĂ©nonciation de l’immigration et de l’Europe, responsables Ă  leurs yeux de tous les maux des populations europĂ©ennes.

Le chef de file des sociaux-dĂ©mocrates, Sigmar Gabriel, renonce Ă  se prĂ©senter Ă  la chancellerie lors des lĂ©gislatives du 24 septembre et propose l’ex-prĂ©sident du Parlement europĂ©en, Martin Schulz, Ă  sa place.

25 jeunes Afghans ont Ă©tĂ© expulsĂ©s du territoire allemand oĂč ils rĂ©sidaient parfois depuis des annĂ©es, et rapatriĂ©s de force Ă  Kaboul. Ils n’ont qu’une idĂ©e en tĂȘte : fuir ce pays en guerre et repartir. Ce charter est le deuxiĂšme du genre.

 

SuĂšde. À Göteborg, au sud-ouest du pays, hier encore banlieue dĂ©shĂ©ritĂ©e, aujourd’hui immense centre commercial, l’immigration a totalement changĂ© l’image des lieux.

Sur place, de jeunes Marocains sĂšment la terreur. Des « enfants » ou des jeunes isolĂ©s venant d’Afghanistan OU de Syrie rĂšglent ici leurs diffĂ©rends nationaux ou dĂ©pouillent les passants. Ils connaissent les lois qui leur sont favorables : sans-papiers, se disant mineurs de moins de 15 ans de prĂ©fĂ©rence, ils savent qu’ils ne peuvent ĂȘtre ni arrĂȘtĂ©s ni dĂ©portĂ©s.

Angleterre. Qu’ils soient noirs ou issus de « minoritĂ©s ethniques », des Ă©tudiants de la prestigieuse universitĂ© orientaliste du Royaume-Uni, SOAS (School of Oriental and African Studies) assurent dĂ©sormais qu’ils sont mal Ă  l’aise face Ă  des professeurs « blancs et ĂągĂ©s » qu’ils accusent de racisme inconscient.

C’est le rĂ©sultat d’une Ă©tude commandĂ©e par l’Union des Ă©tudiants qui cherchaient Ă  dĂ©terminer pourquoi les Ă©tudiants noirs ou issus de minoritĂ©s ethniques – les « BME » – ont de moins bonnes notes que leurs homologues de race blanche.

Le prince Charles a dĂ» manger trop de produits bio. Pour la NoĂ«l, le digne hĂ©ritier de la couronne a appelĂ© les chrĂ©tiens Ă  se souvenir du petit JĂ©sus, mais aussi les musulmans de Mahomet qui Ă©migra de La Mecque Ă  MĂ©dine avec ses compagnons, en quĂȘte de libertĂ© religieuse


En juin dernier, un essai de missile nuclĂ©aire aurait tournĂ© au fiasco. TirĂ© depuis le sous-marin nuclĂ©aire HMS Vengeance de la Royal Navy au large des cĂŽtes de la Floride, le missile – heureusement non armĂ© – aurait pris la direction des États-Unis au lieu du milieu de l’Atlantique.

Autriche. Le ministre social-dĂ©mocrate autrichien de la DĂ©fense a souhaitĂ© mardi le placement sous surveillance via un bracelet Ă©lectronique des djihadistes de retour de Syrie et d’Irak, alors que Vienne s’inquiĂšte des risques d’attentat sur son sol.

Environ 300 sympathisants du djihad ont quittĂ© l’Autriche pour aller combattre en Syrie et en Irak, dont 90 sont rentrĂ©s.

RĂ©publique tchĂšque. En rĂ©action aux attentats en Europe de l’Ouest, le gouvernement de la RĂ©publique tchĂšque envisage d’amender sa Constitution afin d’autoriser les citoyens Ă  avoir recours aux armes Ă  feu contre les terroristes djihadistes. Dans la lignĂ©e de la RĂ©publique tchĂšque, d’autres pays d’Europe de l’Est proposent le mĂȘme type d’amendement en vue d’armer leur population.

Lituanie. Vilnius a annoncĂ© la construction d’une barriĂšre de sĂ©curitĂ© Ă  sa frontiĂšre avec l’enclave russe de Kaliningrad. De 2,5 mĂštres de haut, la barriĂšre sera surveillĂ©e Ă©lectroniquement ainsi que par des drones. Le projet devrait coĂ»ter 3,6 millions d’euros et ĂȘtre opĂ©rationnel d’ici Ă  la fin de l’annĂ©e.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.