Alésia, connais pas

"Abominable histoire de France n° 5"

Après Gergovie, voilà donc César repoussé vers le nord, quelque part entre la Seine et le Rhin. Par où regagner la Province ? Il le dit lui-même : « In Sequanos iter fecit », ce qui veut dire qu’il se dirige vers les pays des Séquanes. Pas qu’il le traverse, sans quoi il aurait d... Lire la suite

Un devoir de mémoire européen

"3000 ans d’invasions"

  L’essentiel de l’Histoire de l’Europe repose sur sa lutte pour son indĂ©pendance et son intĂ©gritĂ©. Si on n’en retient d’habitude que les luttes d’influences internes et les guerres qui en rĂ©sultèrent, on passe Ă  cĂ´tĂ© des vĂ©ritables enjeux europĂ©ens. Les menaces extĂ©rieur... Lire la suite

Timisoara : la place Urnirii.

Roumanie. À la découverte de Timisoara

"3e ville de Roumanie, à proximité de la Serbie"

Il y a environ 15 jours, Breizh info relatait un récit de voyage à Prague l’une des plus belles capitales d’Europe de l’Est. Pour continuer dans la même démarche, nous vous proposons de vous faire découvrir Timisoara, 3e ville de Roumanie, à proximité de la Serbie. La destinat... Lire la suite

Vercingétorix et son Jules

"Abominable histoire de France n° 4"

La Gaule n’était qu’une partie du monde celte, qui allait de l’Atlantique aux Carpathes, et dont une bonne partie était déjà colonisée depuis le IIe siècle avant notre ère, notamment la Narbonnaise, qui s’étendait à l’ouest jusqu’à l’Aquitaine, et au nord jusqu’à Lyon et au lac L... Lire la suite

Les cousins germains

"Abominable histoire de France n° 3"

On pourrait croire que, de mĂ©moire d’homme, le premier chapitre de l’histoire de France s’est toujours intitulĂ© « nos ancĂŞtres les Gaulois ». Il n’en est rien. (suite…)... Lire la suite

Nos ancêtres les Gaulois ?

"Abominable histoire de France n° 2"

L’expression « nos ancĂŞtres les Gaulois » dĂ©crit-elle une rĂ©alitĂ©, ou bien est-elle une simple façon de parler, un slogan, Ă  la manière du « Madame Bovary, c’est moi » de Flaubert, ou du « Ich bin ein Berliner » du prĂ©sident Kennedy ? (suite…)... Lire la suite

Nathan Bedford Forrest (Ă©ditions DĂ©terna)

Nathan Bedford Forrest ou la légende blanche du vieux Sud

"L’incarnation de l’Américain que détestent ou font semblant d’ignorer les bien-pensants"

Quel diable d’homme était-il ? Nathan Bedford Forrest, car c’est de lui qu’il s’agit, est à l’image de la terre qui le vit naître le 13 juillet 1821 à Chapell Hill, dans le comté de Bedford, Tennessee, d’un père forgeron et d’une mère qui ne mettra pas moins de onze enfants au mo... Lire la suite

Gaston Couté - Compléments d’enquête (éditions Dualpha) .

Gaston Couté : un poète qui n’a pas si mal tourné que ça !

"Entretien avec Alain Renault, auteur de Gaston Couté - Compléments d’enquête"

« Mises en musique, ses chansons ont fait l’objet de plus d’une centaine d’enregistrements dont certains très rĂ©cents et des « diseurs » et chanteurs continuent de monter des spectacles sur ses textes » (suite…)... Lire la suite

De Gaulle face aux agressions de l’empire anglo-saxon

"Le mystère du déclin français sous nos républiques"

À la Libération, le général de Gaulle a fort à faire avec nos alliés anglo-saxons (nos « fous alliés », pour certains). Dans le tome trois des Mémoires de guerre, qui reste le moins lu, on trouve cette jolie phrase digne de son style admirable, rarement poétique dans les mémoires... Lire la suite

Le Mémorial de Kountsevo, Serge Vermain dit des Argélas d’Arbouse (éditions Dualpha).

Et si Hitler avait été capturé par Staline ?

"Entretien avec Serge Vermain dit des Argélas d’Arbouse, auteur du "Mémorial de Kountsevo" "

  « Si Hitler avait survĂ©cu, aurait-il dictĂ© comme NapolĂ©on l’a fait, une sorte de mĂ©morial de Sainte HĂ©lène afin de justifier, expliquer et regretter aux yeux de l’histoire, les actions qui l’ont conduit au triomphe, puis Ă  la dĂ©faite totale… » Entretien avec Serge ... Lire la suite