Thomas Malthus

La mécanique de l’indiscernable

"L’irréductible antithèse Ordre-Désordre (02)"

  L’intelligence, le sens moral et le sens artistique interagissent pour donner un ĂŞtre humain, soit l’actuel chef-d’œuvre (bien incomplet et imparfait) de la vie animale sur Terre, le seul ĂŞtre dotĂ© de transcendance. (suite…)... Lire la suite

Modèle de Platon de la connaissance.

Peut-on préférer une injustice à un désordre ?

"L’irréductible antithèse Ordre-Désordre (01)"

Lorsqu’il y a vingt-cinq siècles, Platon a lancé sa triade d’antithèses Bien-Mal, Juste-Injuste, Beau-Laid, il a omis de se référer à l’antithèse première, fondement des trois autres, parce qu’elle est – comme tout comportement humain – génétiquement commandée : Ordre versus Déso... Lire la suite

Hiroshima et Nagasaki

Les atomisations de villes nippones à l’été de 1945

"« L’équilibre de la terreur », principal résultat durable de la IIe Guerre mondiale"

Chaque année au début du mois d’août, les journalistes, quelque peu désœuvrés par l’état de vacances quasi généralisé, y vont de leurs commentaires sur la destruction des cités d’Hiroshima et de Nagasaki par le seul usage guerrier connu jusqu’à présent de l’extraordinaire énergie... Lire la suite

L’éternelle opposition entre individualistes et activistes

"La crise morale européenne. Primauté de l’individu vs idéal collectif (02)"

L’enseignement du délicieux « anarchiste avec des paillettes métaphysiques » Jésus de Nazareth, transmis et déformé tant par les Évangiles canoniques et apocryphes (qui diffèrent tant les uns des autres, à l’exception des synoptiques qui sont tirés d’une source commune) que par l... Lire la suite

Y a-t-il une crise morale en Occident, de nos jours ?

"La crise morale européenne. Primauté de l’individu vs idéal collectif (01)"

D’aucuns nient l’existence d’une telle crise, en Occident, voire la possibilité de sa survenue : ceux qui, profondément satisfaits de l’économie globale autant que de leur statut particulier, estiment que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. (suite&helli... Lire la suite

Jules Cesar

Caius Julius Caesar, le premier grand populiste romain

"Populisme antique : réalité ou fiction (05)"

  Appartenant Ă  la très aristocratique gens Julii (oĂą l’on prĂ©tend ĂŞtre issu de VĂ©nus), il est, par sa mère, le neveu d’un très grand chef de guerre, Caius Marius, le vainqueur des Cimbres du Jutland, des Teutons des rivages mĂ©ridionaux de la Baltique, des Maures et des N... Lire la suite

Baldur von Schirach

Baldur von Schirach, le faux dur

"Un grand organisateur, ni homme d’action ni même de conviction"

Baldur naît en 1907 dans une famille de nobliaux aisés. Le père, Carl, démissionnaire de l’armée impériale où il était officier subalterne, est devenu directeur de théâtre. Sa mère est une citoyenne des USA, issue de deux célèbres lignées de Caroline du Sud (les Middleton et les ... Lire la suite

Les institutions romaines avant Jules CĂ©sar

"Populisme antique : réalité ou fiction (04)"

Ce que l’on sait, par la tradition, des institutions romaines est tiré pour l’essentiel des ouvrages de Messieurs Tite-Live et Denys d’Halicarnasse, qui furent deux contemporains du grand Octave-Auguste. C’est assez dire que ces deux historiens ont travaillé sur des archives que ... Lire la suite

Populisme antique : réalité ou fiction (02)

"Pisistrate, le « Tyran » d’Athènes : l’intermède populiste entre Solon et Périclès"

Pisistrate était le chef de la faction populaire des citoyens d’Athènes, du vivant de Solon. Après le départ de son rival, Pisistrate fut élu chef de l’État et régna 19 années, de façon interrompue par deux coups d’État fomentés par les aristocrates. Dans les deux cas, il préféra... Lire la suite