Le totalitarisme rampant

"Les Européens se croyaient débarrassés du totalitarisme : fatale erreur !"

Comme toujours lorsqu’on aborde un sujet trop souvent traité par les médias, il importe de le définir avec précision. Le totalitarisme n’est nullement propre à une idéologie : c’est le comportement de tout régime où l’on veut obtenir l’uniformité de comportement, de pensée et d’e... Lire la suite

Claude Lazowski, fieffé meneur-massacreur

"Les Européens dans la Révolution française (15)"

Fils d’un cuisinier polonais, passé avec son ex-roi Stanislas Leszczynski à Nancy en 1737, Claude, François Lazowski (1752-1793) devient sujet de Louis XV à la mort de Stanislas, en 1766. Il est soldat puis, à partir de 1782, Inspecteur des manufactures royales par la protection ... Lire la suite

La princesse de Lamballe, une sœur maçonne fidèle à son amie la Reine

"Les Européens dans la Révolution française (14)"

Princesse de la branche cadette de la famille royale de Piémont-Sardaigne, Marie-Thérèse Louise de Carignan-Savoie, princesse de Lamballe, (1749-1792) devient française par son mariage, en 1767, avec Louis-Alexandre de Bourbon-Lamballe (1747-1768), fils très débauché du très pieu... Lire la suite

Déclin et mort des grandes civilisations

"N’y aurait-il pas une leçon à méditer, en notre (triste) époque ?"

C’est un truisme que de comparer le déclin de l’Europe occidentale à la chute de l’Empire romain – ce qui est d’ailleurs une fort mauvaise expression, car sa disparition, loin d’être brutale, fut précédée d’une décadence étalée sur trois siècles, entrecoupée de sursauts, hélas pe... Lire la suite

Les frères « Frey », alias Dobrujka ou Tropuscka, puis « Schoenfeld »

"Les Européens dans la Révolution française (11)"

Moïse, puis Junius (1759-1794) et Emmanuel (1767-1794) « Frey », alias Dobrujka ou Tropuscka, puis « Schoenfeld » sont deux frères juifs, venus de Moravie, qui sont à la fois des financiers, un franc-maçon connu (pour l’aîné, Moïse, devenu Junius) et des espions autrichiens, util... Lire la suite

Jean-Baptiste Fleuriot-Lescot, un idéaliste impitoyable

"Les Européens dans la Révolution française (10)"

Jean-Baptiste, Edmond Fleuriot-Lescot (1761-1794) D’origine bruxelloise, c’est un sculpteur et un architecte, employé au bureau de l’architecte en chef de la ville de Paris, de 1788 à 1791… Il fait un court séjour en sa ville natale pour prendre part à un mouvement indépendant... Lire la suite