Étiquette : Poilus

2 novembre 2018

La commémoration du 11 novembre 1918 ne doit pas oublier la Russie

par Michel Grimard, Président du ROUE. Commémorer dans le respect de tous les combattants extérieurs morts pour la France, devrait s’imposer comme une évidence. Or, sous l’activisme de plusieurs influences, l’équité n’est pas respectée. Lors des hommages rendus aux soldats étrangers qui périrent pour sauvegarder notre liberté, la mémoire officielle est apparue trop souvent sélective.

1 novembre 2018

Croth, un village normand dans la Grande Guerre

« On ne se rend pas compte à quel point 14-18 (comme on dit) a imprimé sa marque dans l’âme et la chair des survivants et de leurs descendants… dont nous sommes, naturellement » Entretien avec Georges Briche, auteur de Croth, un village normand dans la Grande Guerre (Club du livre national). (Propos recueillis par Fabrice Dutilleul) Georges Briche, vous avez rédigé et mis en forme un […]

12 novembre 2017

Blessé

Réveillé un matin triste aux couleurs d’hiver. Ne pouvant bouger. La bouche pleine de terre. Il connaissait trop bien ce profond silence. Effrayant. La peur le fige. Alors il pense. A celle qu’il a laissée. A ses enfants, sa vie !   A ses jambes si lourdes, et comme engourdis. Un peu de bleu du ciel, entre deux nuages, Lui rappelle son doux pays, sa Normandie. Les […]

16 juillet 2016

Paroles de soldats

Depuis que j’avais quitté le service, je n’ouvrais plus un livre traitant de l’armée française contemporaine, persuadé de n’y trouver que du « militairement correct ». Quant à la « grande » presse elle ne s’intéressait brièvement au sujet que pour annoncer des pertes, et plus longuement pour se régaler des « scandales » (i.e. « abus sexuels » en Afrique subsaharienne).

15 mai 2016

1914-1918 : quand le passé explique le présent

« Le passé explique le présent. Ainsi, (en 1914), l’Europe état alors au faîte de sa puissance. En s’entredéchirant – et par deux fois, le premier conflit ayant généré le second surtout via les différents « Diktats » imposés aux vaincus – on voit où elle est aujourd’hui tombée »