Étiquette : American way of life

15 mai 2019

15 mai 1891 : Rerum novarum (01)

Lorsque au troisième tour de scrutin, au conclave de 1878, le cardinal camerlingue Vincenzo Pecci devient le pape Léon XIII, nul ne sait que ce très savant thomiste, excellent prêtre, d’un abord très simple, va être le plus grand pontife de l’époque moderne.

Partager :
4 juillet 2017

Le XXIe siècle et la tentation cosmopolite

« Consommer est devenu le but suprême de l’existence des individus, ce qui comble d’aise les maîtres du “village terrestre” peuplé d’hédonistes (les travailleurs) et de psychopathes (les parasites sociaux) »   Entretien avec Bernard Plouvier, auteur de Le XXIe siècle et la tentation cosmopolite, éditions de L’Æncre (propos recueillis par Fabrice Dutilleul)

Partager :
7 avril 2017

Le XXIe siècle et la tentation cosmopolite

« Consommer est devenu le but suprême de l’existence des individus, ce qui comble d’aise les maîtres du “village terrestre” peuplé d’hédonistes (les travailleurs) et de psychopathes (les parasites sociaux) »   Entretien avec Bernard Plouvier, auteur de Le XXIe siècle et la tentation cosmopolite, éditions de L’Æncre (propos recueillis par Fabrice Dutilleul) Vous abordez dans votre livre des thèmes très divers, tel les origines de […]

Partager :
29 décembre 2016

US go home !

On ne cesse de parler d’un monde en mutation fondamentale, dont les paramètres d’ajustement ont considérablement évolué depuis au moins une trentaine d’années, début symbolique de la globalisation financière et de la mondialisation. La Terre est devenue plate, la donne politique a changé notamment depuis la fin de l’URSS – et même depuis Gorbatchev, dont l’accès au pouvoir est presque concomitant avec la mondialisation – […]

Partager :
30 mars 2016

Pourquoi De Gaulle avait peur du mondialisme de Roosevelt

Dans ses Mémoires de guerre, le Général entrevoit et dénonce la mondialisation, le déclin de l’Europe, la fin des empires coloniaux, la liquidation du millénaire État-nation, liquidation à laquelle nos élites ou supposées telles ont depuis pris une si joyeuse part. C’est d’ailleurs pour cela que le Général De Gaulle ne cesse de vouloir se rapprocher de la Russie.

Partager :