3 février 2018

Des organisations féminines dénoncent la violence des migrants

Par Euro Libertes

La multiplication des meurtres et agressions sexuelles commis par des migrants, venus en masse depuis la politique d’ouverture des frontières engagée par Angela Merkel, inquiète de plus en plus l’opinion allemande, notamment les femmes, qui en sont les premières victimes.

Suite à plusieurs faits divers récents impliquant des réfugiés dans des meurtres de jeunes femmes, les initiatives féminines pour dénoncer l’insécurité qu’elles subissent se multiplient depuis quelques semaines.

Le 28 janvier dernier à Kandel, petite ville à la frontière franco-allemande, un rassemblement de mères de famille locales a organisé une manifestation pour rendre hommage à Mia, une adolescente de 15 assassinée un mois plus tôt par un migrant afghan, ainsi que pour défendre la sécurité à laquelle ont droit leurs enfants. La mobilisation a été un succès et a attiré entre 1 000 et 2 000 personnes.

Le 30 janvier, un groupe de jeunes femmes allemandes a lancé l’initiative « 120 Dezibel », pour appeler à dénoncer à voix haute la violence et les agressions sexuelles « importées » que subissent les femmes européennes.
Le mouvement s’est fait connaître par une vidéo virale diffusée sur plusieurs plates formes internet ainsi que par un site web ( http://www.120db.info/ ) et un hashtag #120dB.

Affiche de la marche du 17 février.

Affiche de la marche du 17 février.

Article paru sur le site Alsace Actu.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99