18 août 2017

Mélenchon est prêt pour la révolution

Par Marie-Simone Poublon

Le populiste et député Jean-Luc Mélenchon appelle au rassemblement du peuple le 23 septembre prochain, prévoyant que l’outrecuidance du macronisme ne devrait pas s’éterniser.

Affiche du Front de gauche.

Affiche du Front de gauche.

Mélenchon se heurte à l’hollandisation de Macron ou encore ce qu’il qualifie de « future instabilité institutionnelle et politique » qu’il aurait décelée dans les sondages sur la popularité d’Emmanuel Macron, en baisse de plus de dix points depuis son élection. D’autre part, les prises de position du président semblent mettre ou remettre sous tension les diverses catégories sociales.

Cette crise du régime devrait entrer par la petite porte, s’agissant d’une affaire au sein le LREM ou encore d’une explosion sociale. Mais cette dernière aura-t-elle lieu ?

Jean-Luc Mélenchon a tout prévu. C’est le 23 septembre qu’il rassemblera les Français insoumis pour un test qui lui servira d’indicateur de la capacité de la société à réagir. C’est pour cette raison que le député ne prendra pas de vacances. Il y aura tant de choses à faire et à organiser pour la rentrée !

Pour Mélenchon, Macron, c’en est trop ! Il se croit tout permis par un simple claquement de doigt, mais oublie que son équipe est bien indisciplinée. Il suffit de voir s’exprimer à l’assemblée nationale ou dans les commissions l’avocate Yaël Braun-Pivet, députée des Yvelines pour comprendre à quel point des brèches se sont ouvertes dans les rangs de LREM, car chacun y va de son pouvoir sans aucune cohésion.

Mais est-ce comme le prétend Mélenchon le signe d’une future explosion du groupe d’Emmanuel Macron ? L’autorité dont fait preuve le président ne devrait pas suffire à trouver une vision commune car les problèmes de multiculturalités ou de parcours professionnels et donc d’individualisme ne permettront pas d’atteindre les objectifs.

Le député des Bouches-du Rhône en appelle au peuple pour « dégager » comme il le dit, le président de son perchoir ! Mais rien ne dit que le prophète a raison, d’autant plus qu’il existe un autre prophète en la personne de Daniel Cohn-Bendit (2).

Alors crises politiques, grèves ou autres tracasseries, préparons-nous à une rentrée tumultueuse !

Notes

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertés n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontés aussi dévouées soient elles… Sa promotion, son développement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nécessitent une équipe de collaborateurs compétents et disponibles et donc des ressources financières, même si EuroLibertés n’a pas de vocation commerciale… C’est pourquoi, je lance un appel à nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prêts à nous aider ; il faut dire qu’ils sont très sollicités par les medias institutionnels… et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertés et eux, c’est assez incompatible !… En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.