21 septembre 2018

La grande braderie

Par Joël Zaremba

 

Macron a organisé un petit marché à l’Élysée afin de vendre des mugs à son effigie façon Elisabeth, on est en plein rêve… « Stéphane » berne les Français.

Mépris du peuple, arrogance, règne des copains et quels copains, les plus malhonnêtes et les plus suspects sont au premier rang aux côtés de l’empereur, passe-droits, malhonnêteté, mensonges, dissimulation définissent Macron dont le nom rime avec Néron quand il livre la France aux hordes africaines.

L’empereur Macron est devenu l’homme le plus dangereux pour la paix. Politique étrangère hérétique, invasion migratoire, appauvrissement du peuple, censure et manque de retenue dans ses propos (Menace contre tous les pays qui ne pensent pas comme lui).

L’on note tout de même quelques défections dans ses rangs. À en croire ces démissionnaires, le dictateur se révèle.

Ceux qui partent ne pouvant s’exprimer, d’autres le font peut-être déjà pour sauver leur avenir politique.

 

Aux prochaines élections européennes, la grande braderie ? Combien de politiciens invendables ?

Aux prochaines élections européennes, la grande braderie ? Combien de politiciens invendables ?

Cependant il en restera, les pires sans doute. Aussi, une occasion magnifique se présente à nous en mai prochain. Le printemps est le temps des braderies. Tous doivent disparaître aux élections européennes. Organisons et préparons la grande lessive. Les troupes nationalistes doivent marcher vers les urnes. Plus un seul député macroniste pour aller à Bruxelles ! Profitons de nos sorties, soirées, visites dans les magasins, toutes occasions de rencontre afin de vendre nos idées et inciter au vote.

L’invasion migratoire en est l’enjeu, le mondialisme doit être abattu.

Pour avoir personnellement commencé la vente à la criée, je vous prie de croire que l’accueil est partout chaleureux et l’idée s’arrache. Elle se vend bien.

Vive la France.

Étonnant non ?

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99