7 mars 2018

Bientôt un gouvernement Merkel IV en Allemagne

Par Euro Libertes

Les adhérents du SPD ayant approuvé l’accord pour une nouvelle grande coalition avec la CDU d’Angela Merkel et son pendant bavarois CSU, Angela Merkel, chancelière depuis 2005, va pouvoir former son quatrième gouvernement pour les quatre années à venir. Le paradoxe, c’est que les sociaux-démocrates n’avaient obtenu que 21 % des voix aux élections de septembre et qu’ils ne sont plus crédités que de 18 % des intentions de vote, devançant les nationaux-conservateurs de l’AfD de seulement trois points, mais ils auront un grand poids dans ce nouveau gouvernement. Il a en effet fallu à Merkel faire des concessions majeures pour s’assurer un vote favorable des adhérents du SPD, qui n’était pas garanti d’avance.

Outre le ministère des Finances, qui était attribué à la CDU dans le gouvernement Merkel III, le SPD conservera le ministère des Affaires étrangères. Martin Schulz devait en prendre la tête selon l’accord de coalition initial, mais il y a renoncé devant l’annonce par l’actuel ministre SPD, Sigmar Gabriel, qu’il n’avait pas l’intention d’abandonner son poste. Dans la foulée, Schulz a quitté la direction du parti. Début décembre, il conditionnait encore une grande coalition à la création des « Etats-Unis d’Europe » d’ici à 2025. Le problème, c’est qu’une majorité d’Allemands ne partagent pas sa vision fédéraliste, et le SPD continue de chuter dans les sondages. Il aura malgré tout, outre les deux ministères clés cités plus haut, les ministères de la Justice, du Travail, de la Famille et de l’Environnement.

Avec ses 92 députés, l’AfD se retrouve donc premier parti d’opposition au Bundestag.

Article paru dans les colonnes du quotidien Présent.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99