3 janvier 2019

Ras le Bol des artistes bobos !

Par Euro Libertes

par Claude Janvier.

Pendant que les CRS sous les ordres du général Castaner bastonnent et énucléent à tour de bras les Gilets Jaunes, nos gentils artistes bobo, Marion Cotillard, Juliette Binoche, Abd al Malik, Elie Semoun et une trentaine de personnalités de tous horizons se mobilisent avec quatre associations pour assigner l’État français en justice pour inaction face aux changements climatiques (1).

 

J’en reste pantois. Outre le fait qu’on est loin d’être le pays le plus polluant de la planète, ces braves artistes voyagent en avion, en hélicoptère, en bateau… À cheval, rarement.

Évidemment notre ancien Ministre de pacotille écologique, Nicolas Hulot, approuve la mobilisation. Rien d’étonnant. Il voyage en 4×4 et en hélico, a envahi le marché avec des produits Ushuaïa plombés aux produits chimiques, et il s’est sauvé au bout d’un an de son poste parce qu’un chasseur l’avait dans sa ligne de mire. Affligeant.

Les quatre associations derrière cette mobilisation sont Greenpeace, Oxam France, Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme.

Je ne vais pas m’étendre sur Greenpeace, qui accomplit des actions concrètes dans divers domaines. Un petit soupçon d’infiltration par la CIA… Mais bon ! Je ne vais pas en faire un fromage. En revanche, les trois autres associations sont infiltrées par les bobos.

Oxam France a pour directrice Cécile Duflot. 90 000 € de salaire annuel hors notes de frais… Ancienne ministre de l’Écologie, cousine d’Hulot… Suspect. Nous attendons avec impatience des résultats tangibles.

Notre Affaire à Tous : un des membres du Conseil d’Administration est proche d’Hulot. Circulez, au suivant.

La Fondation pour la Nature et l’Homme : fondée par qui ? Devinez… Non ? Nicolas Hulot, bien évidemment. Hulot. L’homme-orchestre. Le don d’ubiquité. Partout, sauf là où il faut.

Revenons à nos artistes. La France est secouée par une crise sociale sans précédent. Depuis plus d’un mois, le peuple manifeste. Depuis plus d’un mois, Castaner et ses sbires matraquent à tour de bras. Depuis plus d’un mois, 10 morts, plus de 1 000 blessés. Depuis plus d’un mois, par la faute d’un Gouvernement incompétent, la France est en train d’imploser. Mais nos artistes se mobilisent pour le réchauffement climatique et attaquent l’État. On croit rêver.

Plus déconnectés que ça, tu meurs. 32 % des retraités vivent en dessous du seuil de pauvreté. De plus en plus de gens, n’arrivent pas à joindre les deux bouts ; de plus en plus de gens dorment sous les ponts et des gens crèvent de froid chaque hiver… Mais nos artistes se mobilisent contre le réchauffement climatique. Allez expliquer aux SDF qui dorment dehors l’hiver qu’il y a un réchauffement climatique.

Notre pays est bien loin de polluer le plus. Quant au bien-fondé du réchauffement climatique martelé par Hulot et compagnie, la vérité est ailleurs (2).

Léo Ferré, François Béranger, Brassens… Où êtes-vous ? Revenez s’il vous plaît.

Les artistes ne sont engagés aujourd’hui que pour eux-mêmes. Pour leur petit confort. Même les rappeurs. À part nous pondre des textes qui riment, où est l’engagement. Allô NTM ? À la retraite déjà ? Et Dubosc, celui qui retourne sa veste ? Moins de fréquentations à tes shows ? Qui sème le vent…

Tout ce petit monde est bien au chaud. Il fait bon vivre quand d’autres crèvent la gueule ouverte.

« Je m’engage pour le climat, mais cachez ce SDF que je ne saurais voir. I’am shocked, ma chère… Le réchauffement climatique, mais quelle horreur… Une petite coupette demain à Rio ? Mon jet privé nous attend demain à l’aéroport ». Pathétique.

Éric Drouet, personnalité du mouvement des Gilets Jaunes, au moment où j’écris ces lignes, vient d’être arrêté. Courage. Nous sommes avec toi.

À part Brigitte Bardot, Pierre Perret, Bernard Lavilliers et Patrick Sébastien, pour défendre les Gilets Jaunes, le ciel artistique est bien désert.

VIe République, dissolution de l’AN, Macron et sa clique dehors, Assemblée citoyenne, RIC, etc.

Acte VII, VIII, IX et plus s’il le faut. Tant que notre Jupitérien n’aura pas compris.

Notes

(1) http://madame.lefigaro.fr/societe/marion-cotillard-juliette-binoche-attaquent-l-etat-francais-en-justice-191218-162682.

(2) https://www.sudradio.fr/economie/francois-gervais-la-baisse-des-emissions-de-co2-nempechera-pas-le-rechauffement-climatique.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99