21 janvier 2018

L’Astroturfing : Avilir toujours plus

Par Euro Libertes

par Auran Derien (Universitaire).

Nous remercions l’ex-ambassadeur Craig Murray de nous avoir  expliqué comment Mariano Rajoy, à la tête de l’Espagne, est appuyé par Ciudadanos, parti fondé à partir des actions et des financements du BND (le service allemand de sécurité extérieure) avec pour objectif de détruire Podemos qui mettait en cause l’obscurantisme bruxellois. Ces méthodes  s’appliquent désormais partout en Europe.

Discours de la méthode : comment créer un parti apparemment anti-establishment

Cette techniques’appelle  l’astroturfing. Elle vise à laver le cerveau des populations à travers les réseaux sociaux. Les principes reposent sur l’aptitude des êtres humains à la croyance et le recrutement d’ intellectuels car les mensonges concernent aujourd’hui tous les sujets et non seulement l’histoire, comme le faisaient les sectes monothéistes.  Le but est d’imposer aux populations les antivaleurs qui les détruisent et assurent la domination de ces pseudo élites , de tout envahir et de se confondre avec les médias de masse et les réseaux sociaux.

Ceci est évidemment le résultat de la concentration des moyens de l’obscurantisme entre les mains de quelques groupes, ce qui a déjà été signalé ici-même. Ce gang  regroupe General Electric, News-Corp, Disney, Viacom, Time Warner, CBS. Ajoutons le cartel du googlag GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon). Grâce à cette concentration, les populations vivent dans un “goulag intellectuel” permanent. Maintenant, les tenants de la globalité créent de faux mouvements sociaux qui permettent de faire applaudir toute information à leur convenance. A partir de là, le public et les journalistes, même s’ils ne sont pas complices, sont pleinement abusés. De manière concrète, le spectacle a tout envahi : les politiques, les affairistes, les organisations non gouvernementales multiplient les blogs, ouvrent des pages, publient des articles de science “révélée”, car la science du dieu argent est la seule qui les laisse en repos. Les populations finissent par s’imaginer que ces messages viennent de personnes ou groupes indépendants alors qu’ils traduisent la parfaite inhumanité de ce monde.

Les temps de confusion

Dans le cas qui nous intéresse, connu par les informations venant de Craig Murray, en Espagne le BND allemand a créé de toutes pièces un mouvement anti-establishment  pour qu’il aide à imposer l’austérité la plus puissante dans l’intérêt de l’oligarchie financière qui dépend de l’Euro et de la création monétaire à son unique profit réalisé par Mario Draghi. Murray expose que la base de Termez  avait comme but de créer l’ “union du jihad islamique” pour cacher l’entente avec le gouvernement Uzbek.

La seconde opération a été la création du mouvement Ciudadanos. Alberto Carlos Rivera Díaz, dit Albert Rivera, président de Ciudadanos-Partido de la Ciudadanía, lorsqu’il parle des élections en Catalogne, par exemple, n’applique que les directives d’Angéla Merkel. Alexandre Zinoviev avait insisté sur le rôle de la trahison dans l’occidentisme et sa volonté totalitaire de conquérir le monde.

Article paru sur le site Metamag.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99