1 septembre 2019

Le complot des écologistes contre la vaccination

Par Philippe Joutier

Aux côtés du Brésil et de l’Ukraine, la France fait désormais partie du club des dix pays responsables d’environ trois quarts des augmentations de cas de rougeole dans le monde l’an dernier, a annoncé vendredi l’Unicef.

vaccination

La grippe espagnole : 50 millions de morts ; le SRAS (Syndrome respiratoire aigu sévère), plus de 770 morts en Asie en 2003 ; Zika en Amérique du Sud, la peste à Madagascar, sans oublier Ebola, fièvre hémorragique qui a tué plus de 11 000 personnes en Guinée, Liberia et Sierra Leone en 2014 et 2015.

« Les pandémies deviennent de véritables menaces pour l’humanité », prévient Elhadj As Sy, secrétaire général de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), interrogé par l’AFP à Davos. Et aujourd’hui, la rougeole fait son retour…

La meilleure lutte antivirale reste la vaccination grâce à laquelle on a éliminé polio, tuberculose, diphtérie… et presque la rougeole.

C’était sans compter avec les écolo-complotistes, en embuscade pour manipuler l’opinion, avec toujours la même stratégie : faire peur pour exister.

Challenge réussi : Selon un sondage Ipsos, 31 % des personnes interrogées ne font pas confiance aux vaccins. 55 % considèrent que le ministère de la santé est complice de l’industrie pharmaceutique pour dissimuler la réalité sur la nocivité des vaccins. Comme d’ailleurs avec les morts cachés du Levothyrox.

En 2009, la grippe H1N1 était aussi un complot des pharmaciens pour vendre des vaccins inefficaces.

Heureusement, Elisabeth Tessier, née Germaine Hanselmann, astrologue officielle de la République, consultée à l’époque, avait remis les choses au point : un vrai bon vaccin, cautionné par les astres celui-ci, devait être disponible autour du 5 octobre parce que, ce jour-là, Mars trigone Uranus et Uranus semi-sextile Neptune. L’industrie pharmaceutique respirait !

En 1998, un médecin Andrew Wakefield publiait une étude remarquée attribuant l’autisme à la responsabilité du vaccin ROR (Rougeole, Oreillons, Rubéole).

En réalité, il répondait à une commande, celle d’un avocat roublard qui tentait une action de groupe en justice contre les fabricants de ce vaccin et avait besoin d’arguments scientifiques.

Le Docteur Wakefield, grassement rémunéré 400 000 livres comme expert bidon, construisit une étude truquée pour servir cette procédure appuyée sur 1 600 familles qu’il avait su convaincre. Une fois la fraude révélée, l’étude a été rétractée, Andrew Wakefield radié, et le lien entre autisme et vaccination complètement invalidé. Mais, aujourd’hui encore, 25 % des parents d’un enfant autiste sont persuadés de cette relation de cause à effet.

Que « des antivaccins » qui n’y connaissent strictement rien ne vérifient pas leurs sources n’est que l’illustration de leur naïveté, mais lorsqu’ils sont députés européens, la sottise n’est plus consternante, mais criminelle : en février 2017, le mouvement anti-vaccination organise une tribune au Parlement Européen à l’initiative de la députée française Michèle Rivasi.

Et qui va-t-elle chercher ? Andrew Wakefield ! Super héros du mouvement antivaccination, puisque persécuté par les institutions, il devait présenter son film Vaxxed : from cover-up to catastrophe (vaccination : de la dissimulation à la catastrophe). Au dernier moment, le groupe écologiste éventa le piège et arrêta le délire, mais de justesse et au grand dam de l’andouille.

Autre danger des vaccins, l’aluminium ! Pour rendre le vaccin plus efficace, l’antigène vaccinal est généralement combiné à un adjuvant, souvent un sel d’aluminium. Une opportunité fantastique pour Christian « Tal » Schaller.

Christian Schaller, Suisse, est médecin holistique, mais pas seulement : également chaman, naturopathe, hypnothérapeute, homéopathe, acupuncteur, ostéopathe, psychothérapeute, médium, il entretient par le canal du channeling d’excellentes relations avec toute une population d’êtres de lumière résidant dans d’autres dimensions et avec lesquels il confère régulièrement !

On comprend donc qu’un maître de cette envergure force le respect et que l’on ne peut que souscrire à ses affirmations. Grâce au chaman-naturopathe-hypnothérapeute-homéopathe-acupuncteur-ostéopathe-psychothérapeute-médium Christian Schaller, on est enfin éclairé sur la maladie d’Alzheimer : c’est la conséquence de l’aluminium des vaccins, ainsi que du manque d’ouverture du cerveau droit !

Et si, malgré toutes ces mises en garde, vous vouliez quand même, vous faire vacciner, sachez que les injections servent à insérer une puce électronique ! N’importe quel écologiste vous le confirmera !

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99