13 octobre 2021

L’incroyable affaire du faux “complot néo-nazi” de Châteauroux

Par Euro Libertes

SUR TV LIBERTÉS : LE RETOUR DE L’ÉMISSION “SYNTHÈSE” ET L’AFFAIRE INVRAISEMBLABLE DE CHÂTEAUROUX


L’incroyable affaire du faux “complot néo-nazi” de 
Châteauroux
De 2001 à 2021, une affaire invraisemblable secoua la ville de Châteauroux. Suite à un banal collage d’affiches nationalistes sur les lycées, un juge d’instruction local à l’imagination débordante, appuyé par quelques journalistes locaux en mal de frissons, inventa un rocambolesque complot armé visant à renverser la République mené par un groupe d’adolescents prétendus néo-nazis qui agissait dans le chef-lieu de l’Indre. Inutile de préciser que tout cela relevait plus des boniments de fin de banquet que d’autres choses. Cependant, plusieurs dizaines de militants furent inquiétés, voire emprisonnés… pour rien. Vingt ans après le début de cette affaire (qui entre temps fut reprise par un autre juge), le verdict est tombé en avril dernier : non-lieu !
Francis Bergeron, directeur du quotidien Présent, a suivi cette affaire depuis le début. Il vient de publier aux Editions Dualpha un livre sur ce scandale politico-judiciaire. Il nous dévoile aujourd’hui les dessous de ce drame qui a sali la réputation de nombreux Castelroussins. 
Au cours de cette émission, Roland Hélie revient sur une affaire du même type. Il s’agit de “l’affaire de Troyes” qui, lors de l’été 1983, défraya la chronique et au cours de laquelle, là aussi, des militants nationalistes furent inquiétés et, pour l’un d’entre eux, longuement emprisonné en raison de fausses accusations et des délires d’une juge d’instruction, aveuglée par ses fantasmes idéologiques, qui se prenait alors pour la championne de l’anti-fascisme champenois.
Pour regarder l’émission, cliquez ici.
Pour commander le livre, cliquez ici.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez au 06 77 60 24  99

Partager :