13 avril 2020

Sois confiné et tais-toi ! (2e partie)

Par Claude Janvier

Confinement en mode planétaire. Obligatoire et absolu. Bienvenue dans le gouvernement mondialiste du XXIe siècle. Consensus international sur le confinement, sur fond de pénurie de masques, de gels, d’appareils respiratoires, de matériel de base, d’une économie au ras des pâquerettes, et du lavage de cerveau médiatico/politique.

 La grippe saisonnière tue chaque année entre 290 000 et 650 000 personnes dans le monde (1).

Les activités planétaires ne s’arrêtent pas chaque année avec la grippe saisonnière. Heureusement d’ailleurs, car sinon tous les ans, nous aurions droit au confinement et au flicage. Mais alors, pourquoi tout ce tintouin ? Parce que vous êtes les bienvenus dans un gouvernement sanitaire mondial. Vous êtes d’office membre du club. Profitez-en, l’adhésion est gratuite.

grippe saisonniere

La troisième guerre mondiale est bel et bien en cours.

Analysons un peu plus loin. L’OMS est financée par les cotisations que chaque État membre verse. Mais aussi par de grands laboratoires pharmaceutiques et des fondations, dont la fondation Bill et Melinda Gates – grand promoteur des OGM dans le monde (2).

Budget de l’OMS 2016 et 2017 : 4,4 milliards de dollars. 880 millions fournis par les 193 États membres que ces derniers financent via leurs fonds souverains – fonds d’investissement détenus par les gouvernements.

C’est énormément d’argent. Rien que le fonds souverain Norvégien approche les 1 000 milliards d’euros. Oui, vous avez bien lu.

En parallèle des fonds souverains, il existe des :

– Fonds d’investissement : Terme financier qui désigne une société financière dont l’objectif consiste à investir dans des sociétés sélectionnées pour leurs opportunités d’évolution.

– Fonds de pension : Terme générique recouvrant les organismes gérant collectivement les retraites et l’épargne salariale.

– Fonds de gestions d’actifs : le plus gros : BlackRock (3) 7 000 milliards de $ – Gestion de portefeuilles, gestion de capitaux confiés par des investisseurs. But : obtenir le meilleur rendement.

Tous ces fonds investissent dans des actions, des obligations et dans des fondations. BlackRock est par exemple l’actionnaire principal du CAC-40. Une partie de Total ou d’Airbus lui appartient. On commence à entrevoir que toute cette masse énorme d’argent fait la pluie et le beau temps sur cette planète. Tous ces fonds sont imbriqués les uns dans les autres, brassent des milliards de dollars, et interviennent dans tous les marchés internationaux. Comment voulez-vous que des gouvernements soient indépendants ? Ils ne sont en fait, que des « hommes de paille », grassement payés pour appliquer à la lettre les ordres qu’ils reçoivent d’en haut.

Les actionnaires de certains fonds ont décidé, via cette pandémie factice, la chute de l’économie mondiale en ordonnant un blocus virulent afin d’asseoir le gouvernement mondial. Bien calculé le coup du virus, car la bulle financière était sur le point d’exploser.

Mais si les actionnaires de ces fonds étaient vraiment humanistes et altruistes, ils ne nous auraient pas imposé un confinement imbécile en nous laissant nous débattre avec des enfants cloîtrés à la maison, en nous forçant à ne pas rendre visite à nos anciens dans les EHPAD, et en nous imposant une inflation des prix des denrées alimentaires de base (4).

Si les actionnaires de ces fonds étaient vraiment humanistes et altruistes, ils n’auraient pas cassé l’économie, et ils n’auraient pas précipité encore plus de gens au chômage. Les chaussures André (5) ne déposeraient pas le bilan, et la myriade de petits commerçants, artisans, vignerons et agriculteurs ne seraient pas en train de se ronger d’inquiétude, quant à leur devenir. Hong Kong (6) n’a pas ordonné un confinement strict. Leur économie n’a pas été ratatinée et leur nombre de morts, pour 7,5 millions d’habitants est de 4. En revanche, le port du masque est obligatoire à chaque sortie, et les contrôles de température et les tests sont omniprésents.

Ne pas bouger, ne pas sortir, montrer patte blanche. Nos gouvernements auraient pu aussi permettre à chacun de pouvoir porter un masque dans la rue, de tester les gens massivement, et de soigner ceux qui étaient contaminés. Mais non, ils sont aux ordres. Ce petit monde répugnant et abject de financiers sans scrupule n’est ni humaniste, ni altruiste. La clique des mondialistes est à vomir.

Les bras armés de ces fonds sont les organisations mondiales soudoyées depuis longtemps, ainsi que les gouvernements appuyés par leurs forces de police et militaire. Ce virus, peut-être fabriqué, pas pire que les précédents, est l’aubaine rêvée pour tout remettre à plat, s’enrichir au passage et aussi habituer un maximum de gens à adopter une forme d’esclavage des temps modernes. Et ça fonctionne, même au-delà de leurs espérances. Le futur proche s’annonce confinatoire. Vous êtes peut-être déjà résigné.

Cette planète est régie par une masse d’argent incalculable. Vertigineux ! Pendant que des gens crèvent de faim sur cette terre, des milliards et des milliards de dollars circulent et vont dans la poche de quelques-uns. Voilà le fond du problème. Le délirium imperial ne fait que commencer à moins qu’une majorité d’entre nous ne soit pas en accord.

Notes

1) C.News 18 mars 2020. La grippe saisonnière, est-elle plus dangereuse que le coronavirus

2) Le point 4 avril 2017. L’OMS dans les griffes des lobbyistes

3) BlackRock : Le Temps 30 mars 2020. Après cette crise, “le mode sera différent”. https://urlz.fr/cinl

4) https://urlz.fr/ckQu

5) L’OBS L’enseigne de chaussures André placée en redressement judiciaire à cause du coronavirus https://urlz.fr/cinr

6) https://urlz.fr/ciOV

Documents : https://urlz.fr/cio0 ; https://urlz.fr/cint ; https://urlz.fr/cinz ; https://urlz.fr/cinD ; https://urlz.fr/cinE ; https://urlz.fr/cinH ; https://urlz.fr/cinJ ; https://urlz.fr/cinK ; https://urlz.fr/cinO ; https://urlz.fr/cinT

 

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99