13 juin 2022

Qui a voulu empêcher un colloque pour la paix en Syrie ?

Par Euro Libertes

par Claude Janvier
Écrivain, essayiste
Membre du Mouvement International pour la Souveraineté des Peuples.

 Le Mouvement International pour la Souveraineté des Peuples, en la personne de son président Adnan Azzam, a organisé un colloque « Pour la paix en Syrie, stop à l’embargo inhumain contre le peuple syrien » vendredi 10 juin 2022, place de la Bastille à Paris.

Citoyens français et franco-syriens engagés de longue date dans les associations humanitaires et culturelles à travers le monde, nous nous sommes rendus à plusieurs reprises en Syrie depuis 2011, et avons constaté, année après année, la dégradation dramatique des conditions de vie du peuple syrien et les souffrances inadmissibles qui en découlent pour les populations civiles.

Coupures d’électricité quotidiennes, absence d’éclairage public, manque d’énergie, d’essence et de gazole, pas de chauffage, manque de nourriture, de matières premières, de médicaments, et de produits de première nécessité, telle est l’oppression constante que subit le peuple syrien à cause des sanctions auxquelles la France est hélas associée.

Les nombreux intervenants étaient, tout à tour, en train de démontrer l’inutilité des sanctions économiques pesant sur le peuple syrien depuis 2011, et d’apporter les preuves que le rapport “César” qui a servi de blanc-seing à la coalition internationale pour les imposer, est un rapport mensonger monté et financé par un pays belligérant contre la Syrie, et soutenu par Human Right Watch qui est une ONG fabriquée et financée par Georges Soros dont l’activisme de déstabilisation envers d’innombrables pays souverains n’est plus à démontrer, quand tout à coup, un groupuscule d’individus fit irruption dans la salle et nous empêcha momentanément de continuer nos exposés.

Devant l’impossibilité de les raisonner, nous avons été obligés d’intervenir et avec l’aide du public, de les repousser et au final de les expulser dans le calme. Des policiers sont venus rapidement constater les faits. Ainsi, notre colloque a pu reprendre et se terminer un peu plus tard dans une ambiance sereine.

Qui est derrière cette tentative de censure ? Qui veux étouffer les évidences que cette guerre sert les intérêts de la coalition internationale ? Qui est contre la paix en Syrie et qui ne souhaite pas que son peuple puisse vivre dignement ?

Peut-être, faut-il chercher les causes de cet extrémisme dans les ingérences militaires américaines et de leurs alliés qui se sont multipliés dans le monde, largement accompagnées de faux rapports et de propagandes scandaleuses destinés à mettre en état de choc l’opinion publique. Rappelez-vous les fausses informations à propos des charniers de Timisoara, d’armes chimiques inexistantes en Irak et en Syrie, et des soldats libyens drogués violeurs… Le lavage de cerveau s’intensifie de plus en plus à grande échelle à travers des médias de masse complices.

Nous demandons solennellement l’arrêt immédiat de l’embargo affamant le peuple syrien. Les morts inutiles, les souffrances des nourrissons et des enfants doivent cesser immédiatement et impérativement.

Nous appelons à la levée immédiate de la loi « César » qui n’a d’autre but que d’asphyxier financièrement le gouvernement syrien afin d’arriver à un changement de régime, tout en faisant souffrir inutilement le peuple syrien.

Les pressions ne nous empêcheront pas de continuer sans relâche à dénoncer cet embargo inhumain.

Ce mépris intolérable de la vie humaine doit s’arrêter sans délai. La France, patrie des droits de l’homme, doit manifester sa vocation et affirmer ses valeurs humanistes en agissant pour supprimer la loi « César ».

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez au 06 77 60 24  99

Partager :