8 avril 2018

La Grèce hausse le ton contre la Turquie

Par Euro Libertes

« La vie humaine et la liberté humaine ne sont pas et ne devraient pas servir de pions à des jeux de pouvoir et au chantage », a déclaré le Premier ministre grec Alexis Tsipras, dans une déclaration au journal Documento le 7 avril. La détention depuis un mois dans une prison turque de deux soldats grecs a accru les tensions entre les deux voisins.

Selon Athènes, les soldats sont entrés par erreur sur le territoire turc le 2 mars en patrouillant à la frontière gréco-turque à la faveur de mauvaises conditions météo.

Selon des médias turcs, les deux soldats seraient accusés «d’entrée illégale dans une zone interdite» ainsi que «d’espionnage».

La Turquie souhaite pour sa part l’extradition de huit militaires turcs ayant fui en Grèce après le coup d’État manqué en juillet 2016. Athènes refuse de lier cette affaire avec celle des soldats grecs.

Plus tôt dans la semaine, le Premier ministre grec avait appelé les autorités turques à «accélérer les procédures judiciaires» dans cette affaire. « Par le passé, nous avons relâché des soldats turcs qui étaient entrés quelques mètres en Grèce lors d’une patrouille. J’attends que le président turc fasse de même », a affirmé Alexis Tsipras.

Lire aussi : Les garde-côtes grecs accusés d’avoir ouvert le feu sur un bateau turc en mer Egée

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Article publié sur le site Les Observateurs.ch.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99