28 août 2017

En dépit du dogme de l’infaillibilité, un Pape peut être hérétique ?

Par Alexis Arette

La Chrétienté a connu bien des phases surprenantes et souvent scandaleuses durant ses deux millénaires d’existence, mais probablement jamais comme celle que vient de soulever le Pape François par sa lettre destinée à la 104e « journée du migrant et du réfugié ».

invasion migratoire

C’est bien sûr une des organisations faussement humanitaires qui visent à accélérer le métissage de l’Occident, tel qu’il a été conçu par le combinat mondialiste, c’est-à-dire suivant ce qu’en disait David Rockefeller, par l’élite mondiale des banquiers.

Ce vaste mouvement de subversion draine les déviations religieuses du talmudisme juif, du protestantisme libéral, et du progressisme catholique.

C’est une vaste fresque antinationale que vient nous présenter le Pape au nom bien sûr d’une charité tous azimuts. C’est-à-dire qu’elle est exactement à l’opposé de l’objectif donné aux nations par le Pape Jean-Paul II à la tribune de L’ONU.

Le Pape disait : « Veillez par tous les moyens à votre disposition sur cette souveraineté fondamentale que possède chaque nation en vertu de sa propre culture ! »

Il semble que le Pape François veuille dire lui : « Veillez à supprimer par tous les moyens cette égoïste souveraineté qui permet à toute nation de refuser à des allogènes, le droit citoyen, en vertu d’une culture dépassée ! »

Bref, il me semble que les propositions romaines correspondent assez bien au projet de la « charbonnerie » italienne par l’autorité d’un Pape.

Il est heureux que le Pape n’ait que sa garde Suisse pour imposer sa volonté aux nations. Car son programme qui prétend faire admettre par nos peuples une occupation étrangère, sans tenir compte de nos possibilités d’accueil, est d’abord économiquement imbécile, mais ensuite en assurant que « la sécurité des migrants passe avant la sécurité nationale », il entre dans l’irresponsabilité criminelle !

Car enfin ! il faut redonner aux mots leur vérité : La Migration dont argumente le Pape est une Invasion. C’est une invasion mi-partie religieuse, avec en son sein un certain nombre d’égorgeurs potentiels, et mi-partie composé de jeunes foutriquets qui ne veulent par risquer leur peau en défendant leur pays, mais qui, d’après ce qu’on leur a dit des femmes européennes, espèrent apaiser facilement leurs ardeurs en attendant les 70 Houris du paradis d’Allah !

Pour faire admettre le « dogme » de l’infaillibilité Papale, il a fallu préciser, que cette infaillibilité ne s’exerçait que dans le domaine de la Foi, ce qui n’est pas très facile à définir.

Lorsque le Pape embrasse le Coran est-il dans le domaine de la foi ? Lorsque après les condamnations multiples de l’Hérésie Réformée, un Pape invite à célébrer l’anniversaire de la révolution luthérienne, est-il en accord avec la foi catholique ?

Or, les théologiens catholiques ont employé des trésors talentueux pour prouver que, d’après la parole du Christ à Pierre : « J’ai prié pour que ta foi ne défaille point ! », cela était une garantie formelle que le Pape ne pouvait errer. Mais alors, Notre-Dame à la Salette aurait menti en affirmant : « Rome perdra la foi et deviendra le siège de l’Antéchrist » ?

Peut-on, en considérant cette parole, distinguer Rome de la Papauté ? Ou peut-on se demander si oui ou non, en dépit du dogme de l’infaillibilité, un Pape peut être hérétique ?

Quantité de révélations, apparemment mystiques semblent aller dans ce sens. Par exemple Marie Filiola, miraculeusement convertie au Tiers ordre franciscain a pu révéler : « J’aperçois la menace d’un schisme. Il me semble qu’on cherche, par une ruse cachée à couper la sainte Église en deux ! Avec angoisse, j’envisage l’éventualité d’une Église déchirée qui aurait deux Papes : Un vrai et un faux ! »

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertés n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontés aussi dévouées soient elles… Sa promotion, son développement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nécessitent une équipe de collaborateurs compétents et disponibles et donc des ressources financières, même si EuroLibertés n’a pas de vocation commerciale… C’est pourquoi, je lance un appel à nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prêts à nous aider ; il faut dire qu’ils sont très sollicités par les medias institutionnels… et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertés et eux, c’est assez incompatible !… En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Partager :