30 janvier 2020

Décés de Roger Holeindre

Par Philippe Randa

Décés de Roger Holeindre : la réaction de Jean-Marie Le Pen

Notre ami Roger Holeindre est parti pour le paradis des guerriers. Par la plume et par l’épée, toute sa vie dés l’adolescence jusqu’à la mort a été consacrée à la défense intransigeante de la patrie. Dans la tristesse, notre affection va à sa femme et à sa famille.

Roger Holeindre

Toute la grande famille nationale est en deuil.

Roger Holeindre nous a quitté cette nuit. Nos amis Thomas Joly, président du PdF, et Didier Rochard, responsable du CNC, m’ont annoncé la triste nouvelle ce matin à l’heure du laitier. Ma peine est immense. Roger, était non seulement un combattant exemplaire et infatigable, il était aussi l’un des personnages les plus attachant de la famille. Nous reviendrons très vite sur ce héros de la France française que nous pleurons tous.

Roland Hélie

Communiqué de Jean-François Touzé, Délégué général du Parti de la France :

Le Parti de la France est en deuil qui vient de perdre son Président d’honneur. Mais c’est tout le mouvement national qui pleure aujourd’hui celui que chacun appelait Roger. Un prénom qui était un emblème et un étendard.

Étendard de la fidélité, du courage et de la droiture dans l’engagement pour la France.

Étendard des combats pour la libération nationale, pour le maintien de l’Indochine dans l’Empire et pour l’Algérie française. Étendard d’une volonté constante: celle de la restauration de la grandeur française.

Étendard de la lutte contre le communisme et le gauchisme. Étendard de la résistance à la submersion migratoire. Étendard du refus de l’abandon et du renoncement à ce que nous sommes.

Renoncement… Le mot qu’il ne fallait pas prononcer devant Roger Holeindre. Parachutiste colonial, combattant de l’Algérie française, animateur sans relâche des organisations nationales militantes des années 60, il fut un des fondateurs avec Jean-Marie Le Pen du Front National dont il fut membre du Bureau politique sans discontinuer jusqu’en 2009, mais aussi député et conseiller régional.

Président du Cercle national des combattants, il sut œuvrer jusqu’à son dernier jour pour l’honneur de nos armées et de la France contre toutes les désinformations et toutes les repentances.

Dès la création du Parti de la France, Roger Holeindre fut aux côtés de Carl Lang, un président d’honneur actif, participant à tous les Bureaux politiques et à la vie du mouvement. Un engagement de fidélité qu’il confirma lors de notre dernier congrès en demeurant, fier et droit, à son poste.

Roger était aussi un orateur hors pair dont les interventions fortes et sans concessions ne manquaient jamais de faire vibrer les salles. Il devait prendre la parole mercredi prochain aux côtés de notre Président Thomas Joly, lors d’une réunion parisienne.

Ce n’est pas seulement un des siens que perd le Parti de la France aujourd’hui. C’est un ami très cher. Un camarade sans égal.

Il était le meilleur d’entre nous.

Articles parus sur le site Synthèse nationale.

"Honneur ou décadence" de Roger Holeindre, préface de maître Jacques Isorni – Avant-propos d’Alain Sanders (Ed. Dualpha)

“Honneur ou décadence” de Roger Holeindre, préface de maître Jacques Isorni – Avant-propos d’Alain Sanders (Ed. Dualpha)

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99