30 octobre 2020

Basilique Notre-Dame de Nice : Toussaint rouge.

Par Jean-François Touzé
En choisissant de s’attaquer à des fidèles de la basilique Notre-Dame de Nice, l’égorgeur islamiste tunisien ne s’est pas trompé de cible.

Notre foi, nos racines, notre civilisation sont bien au coeur de cette guerre de religion initiée il y a mille trois cents ans et cette nouvelle Toussaint rouge en est la preuve.
Cela n’a pas empêché le Premier ministre, Jean Castex, de déclarer que ce qui était attaqué, c’était “la liberté de culte et de conscience” dans une vision relativiste et laïciste de la réalité.
Non, bougre de sous minuscule  contremaître de Macron! Ce ne sont pas je ne sais quelles libertés de culte et de conscience non identifiés et en suspension atmosphérique qui sont attaquées.
Même si ces carnages touchent indifféremment “celui qui croyait au Ciel et celui qui n’y croyait pas” pour reprendre les vers célèbres d’un homme qui fut notre ennemi mais qui avait bien du talent, ce que visent les tueurs islamiques c’est la France dans ses composantes fondamentales, charnelles, nationales et spirituelles. Autrement dit la France européenne et chrétienne, ce qui devrait relever d’un double pléonasme.
Il est des temps où, comme jadis dans les tranchées d’une guerre fratricide, l’union sacrée doit permettre l’unité vraie – c’est à dire celle qui se fait dans le combat. Ce combat vital contre la submersion migratoire et contre l’islamisme, les tenants du régime ne le mèneront jamais comme il conviendrait de le faire. Avec force et brutalité.
Il faut donc au plus vite les exclure de toutes les manettes de direction du pays.
Mais nos compatriotes sont-ils encore capables de ce sursaut qui caractérise les peuples vivants pour porter enfin au pouvoir les forces de la vie nationale ?
La question est posée qui devra trouver une réponse dans les deux ans qui viennent.
Mais existe-t-il toujours un peuple français ?

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

Partager :