29 août 2017

Quelle autorité, autre que divine, pourrait déposer le Pape ?

Par Alexis Arette

 

Pie XII a annoncé le triomphe de l’Église au XXIe siècle « malgré la présence du premier Antéchrist » ! Est-il possible que ce premier Antéchrist prenne la place du Pape afin d’abuser les chrétiens ?

C’est ce qu’a vu une autre mystique, Maria Valtorta, dont les ouvrages ont reçu l’assentiment de Pie XII. Elle définissait l’Antéchrist en ces termes : « Il connaîtra l’orgueil après l’humilité, l’athéisme après la foi, la luxure après la chasteté, la faim de l’or après la pauvreté évangélique, la soif d’honneur après une vie cachée. »

Bref la visionnaire décrit ainsi la perversion d’une personnalité religieuse grisée semble-t-il par sa fonction. Un pape peut-il l’être ?

Vassula Rydèn, née en 1942 en Roumanie, semble avoir bénéficié de la sympathie de Jean-Paul II (elle a prophétisé l’aide qu’apportera la Russie à la cause chrétienne !). Elle a rapporté que le Christ lui aurait dit : « J’ai choisi Pierre pour nourrir et garder mes agneaux. Mais l’esprit de rébellion qui maintenant se développe a atteint le sommet ! C’est la grande tribulation dont je vous avais prévenus ! »

Je pose la question : Quel est ce « sommet » dont fait état le message ?

Sœur Marie de la Miséricorde, en notre temps, a fait l’objet d’un désaveu par l’autorité. Ses messages sont cependant intéressants, car il semble qu’ils soient les seuls qui fassent mention de « L’Antichrist » et non pas de l’Antéchrist. Elle a si exactement décrit les symptômes de notre déchéance, qu’il faut au moins lui accorder cette justice qu’en ce domaine elle n’a pas erré. Rapportant les propos du Seigneur elle écrit : « Chacune des lois de Dieu va être contournée, et présentée comme une loi adaptée au monde moderne. Mes ennemis sont si persuasifs, si attentionnés et si humbles en apparence, qu’ils réussissent à convaincre jusqu’aux plus ardents et loyaux de mes disciples que ces changements sont acceptables aux yeux de Dieu ! »

Elle ajoute : « Certains de mes serviteurs sacrés se sont tellement éloignés que certains ne croient plus à mon second avènement. Les Prêtres, Évêques et Cardinaux qui croient, sont poussés sur le coté et forcés au silence […] Bientôt, ils devront prendre garde, car ils seront obligés de proclamer les enseignements d’un menteur dont l’âme ne vient pas de la lumière : un grand nombre d’âmes non seulement tomberont sous le charme d’un faux Pape, mais il vous fera croire aussi qu’il a des pouvoirs divins ! »

Je publie ce texte avec les réserves qui s’imposent, puisqu’il a été désapprouvé par l’Archevêque de Dublin. Mais étant donné l’État du personnel ecclésiastique, on peut se demander si le Prélat ne serait pas un de ces « ardents disciples » déjà gagné par le changement moderniste…

Ce qui est probable, c’est que la tendance « sédévacantiste » qui considère que, depuis le Concile, le trône de Pierre est vacant, risque de se trouver renforcée, bien que se trouvant dans une impasse : Quelle autorité, autre que divine, pourrait déposer le Pape ? L’assemblée des cardinaux ? Mais étant donné qu’ils sont déjà terriblement divisés sur l’évolution de l’Église et l’application du Concile, n’aboutirait-on pas à l’élection de plusieurs Papes, comme cela s’est déjà vu lors du Grand Schisme d’Occident (1378-1417) avec les fameux Papes d’Avignon ?

L’« Infaillilibilisme » n’est pas en meilleure posture, car tout chrétien qui s’y rapporte sera dupé si l’Antéchrist parvient à s’installer légalement sur le trône de Saint Pierre, car ils seront obligés de le croire infaillible !

Un exemple des difficultés que rencontre le dogme de l’infaillibilité : Léon XIII a estimé que le seul œcuménisme légal se tenait dans la seule rencontre entre les diverses branches du catholicisme à l’exclusion des rencontres avec les schismatiques et les hérétiques.

La parole du Pape était-elle doctrinale ? Comment alors traiter aujourd’hui les discussions, non seulement avec les Orthodoxes et les Anglicans, mais avec les Hérétiques d’Assise, et les paroles amènes du Pape, dans les Temples, les Synagogues et les Mosquées ?

Les théologiens sont en grand désaccord aujourd’hui avec les modalités de l’infaillibilité Papale. Des Papes avignonnais ont été tenus pour usurpateurs, mais dans un temps ou l’infaillibilité papale n’avait pas été proclamée !

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertés n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontés aussi dévouées soient elles… Sa promotion, son développement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nécessitent une équipe de collaborateurs compétents et disponibles et donc des ressources financières, même si EuroLibertés n’a pas de vocation commerciale… C’est pourquoi, je lance un appel à nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prêts à nous aider ; il faut dire qu’ils sont très sollicités par les medias institutionnels… et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertés et eux, c’est assez incompatible !… En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Partager :