Thierry Michaud-NĂ©rard s’en prend sur le site LesObservateurs.ch au Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) qui « ne doute pas que le rĂ©chauffement climatique contemporain est directement liĂ© aux activitĂ©s humaines et aux Ă©missions de gaz Ă  effet de serre » ; un « raisonnement qui ne se vĂ©rifie pas systĂ©matiquement Ă  travers les chiffres. »

Patrick Moore.

Patrick Moore.

Ainsi, rappelle-t-il, « pour expliquer la pause du rĂ©chauffement climatique, des hypothĂšses sont Ă©mises telles la capacitĂ© des ocĂ©ans Ă  absorber davantage de chaleur que prĂ©vu, le rĂŽle des multiples Ă©ruptions volcaniques qui diffusent des aĂ©rosols dans la haute atmosphĂšre et qui filtrent un pourcentage du rayonnement solaire ou la baisse d’activitĂ© du cycle solaire en cours depuis 10 ans. »

Parmi les « climatosceptiques » ou « climato-agnostiques » ou encore « climato-rĂ©alistes » – soit tous ceux qui ont le « mauvais goĂ»t » (sic !) de rappeler la faiblesse des fondements scientifiques de la thĂ©orie de l’origine humaine du rĂ©chauffement climatique – Patrick Moore, un des premiers prĂ©sidents de Greenpeace, s’est exprimĂ©e dans les colonnes du magazine Breitbart News pour « dĂ©noncer le canular mondial du rĂ©chauffement climatique anthropique. »

« Moore a expliquĂ© comment les partisans du changement climatique ont su tirer parti et avantages de l’instrumentalisation de la peur et du mythe de la culpabilitĂ© artificielle de la propagande anti-diesel anti-CO2. (Il) rapporte que les scientifiques sont cooptĂ©s et corrompus par les politiciens et les bureaucraties investies dans la propagande du changement climatique afin de centraliser davantage le pouvoir et le contrĂŽle politiques. »

Douter du rĂ©chauffement climatique dĂ» aux activitĂ©s humaines – ou seulement dĂ©clarer ne pas avoir d’opinion tranchĂ©e sur la question – suffit Ă  faire de vous le nouvel hĂ©rĂ©tique du XXIe siĂšcle. Et pourtant, de plus en plus de voix s’élĂšvent pour dĂ©noncer la supercherie. Comme quoi, il ne faut jamais dĂ©sespĂ©rer de l’espĂšce humaine !

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99