6 août 2018

Turquie : Tout un village vit de l’argent de l’Allemagne

Par Euro Libertes

La politique d’accueil des migrants menée par l’Allemagne depuis les années 1990 a conduit à ce que des villages entiers vivent de l’argent des contribuables allemands. À titre d’exemple, un habitant de la ville de Rashdiye, au sud-est de la Turquie, raconte son histoire au Berliner Morgenpost (BM).

Depuis que la guerre civile a fait rage entre Arabes et chrétiens au Liban, entre 100’000 et 200’000 personnes ont fui vers l’Allemagne à la fin des années 1990.

Les autorités allemandes de l’immigration sont submergées par les “Kurdes libanais”. La plupart n’ont plus de passeport, d’autres jettent leur carte d’identité turque pour augmenter leurs chances d’obtenir l’asile.

Les autorités rejettent néanmoins leurs demandes dans de nombreux cas. Mais comme aucun État ne se sent responsable et que les papiers font défaut, les gens bénéficient de “tolérance” et peuvent rester en Allemagne. Provisoirement.

Aujourd’hui, un village turc de 700 habitants dépend financièrement de l’Allemagne. Le village entier vit de l’argent provenant de l’Allemagne, indique le site Berliner Morgenpost.

Un homme du village turc explique comment il a vécu de l’aide sociale allemande et a même acheté une télévision: «Vous obtenez une sorte de salaire là-bas, de l’aide sociale (…) L’Allemagne est du côté des pauvres. J’ai été là-bas pendant trois mois, j’ai aussi reçu ce salaire. Allah merci! Nous avons acheté une télévision. »

Il raconte comment des familles entières reçoivent une aide sociale, mais selon lui, ses enfants travaillent. « Maintenant mes enfants possèdent certains hôtels et même une station service. »

Voice of Europe / Morgenpost.de

Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

Partager :