19 décembre 2019

L’enseignement chrétien doit peu de choses au judaïsme…

Par Fabrice Dutilleul

« L’évolution des mentalités
a rendu aujourd’hui possible
le rétablissement sans détours de la vérité »

Entretien avec Antoine Tsamantakis, auteur d’Éléments grecs du christianisme, éditions Dualpha (propos recueillis par Fabrice Dutilleul)

Antoine Tsamantakis.

Antoine Tsamantakis.

Nombre de chrétiens sont convaincus que leur religion constitue une simple variante du judaïsme. Et il en est de même pour les juifs qui considèrent que le christianisme a emprunté ses dogmes, ses pratiques cultuelles, et sa morale à leur religion ; qu’en est-il ?

À première vue, cette assertion semble vraie. Le Christ est né et a vécu toute sa vie parmi les juifs. La divinité à laquelle il se référait était Yahvé, le dieu des juifs, le principal livre sacré juif, la Bible, est aussi un livre sacré chrétien et les Apôtres étaient tous des juifs. Une étude approfondie démontre qu’il ne s’agit que d’une apparence. La Bible hébraïque, les psaumes, les personnages juifs de l’Ancien et du Nouveau testament, le milieu juif dans lequel vécut et subit sa passion le Christ, constituent des images fortes qui masquent une réalité ignorée du grand public. Car le christianisme est né et s’est développé dans une région qui subissait à cette époque fortement l’influence des idées helléniques, emprunta l’essentiel de sa doctrine aux sectes mystiques grecques, et l’enseignement chrétien doit peu de choses au judaïsme.

Le christianisme n’a donc pu manquer de subir l’action des idées religieuses et les usages rituels répandus dans le milieu hellénique ?

Oui, du IIe au IVe siècle, en se développant et en s’y organisant en religion autonome, en achevant de s’adapter aux besoins d’un public étranger à la tradition judaïque. En dépit de son exclusivisme primitif, il est devenu, par une lente évolution, une religion syncrétique ; c’est ce que je démontre dans mon livre. La vérité historique est dans ce domaine tellement éloignée des idées reçues que toute tentative de la rétablir dans sa plénitude est immanquablement vouée à paraître comme une entreprise douteuse.

D’autant que l’application de la critique scientifique à la théologie chrétienne met en cause le dogme de son infaillibilité…

Ainsi, tous ceux qui ont tenté de le faire dans le passé se sont efforcés d’atténuer leurs déductions afin que celles-ci ne contrastent pas trop avec les thèses de l’Église. De plus, leurs ouvrages qui n’ont paru que dans un petit nombre de pays, n’ont pas été connus en dehors d’un cercle restreint de spécialistes. L’évolution des mentalités a rendu aujourd’hui possible le rétablissement sans détours de la vérité. C’est l’objet de mon travail.

Éléments grecs du christianisme de Antoine Tsamantakis, éditions Dualpha, collection « Patrimoine des héritages », dirigée par Philippe Randa, 636 pages, 45 euros. Pour commander ce livre, cliquez ici.

Éléments grecs du christianisme de Antoine Tsamantakis, éditions Dualpha,

Éléments grecs du christianisme de Antoine Tsamantakis, éditions Dualpha,

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99