Tous les jeudis Ă  18h, Ă©coutez l’émission “SYNTHÈSE »,animĂ©e part Roland HĂ©lie et Philippe Randa

Avec les chroniques d’Aristide Leucate et de Pierre de Laubier.

Jean-Paul Brunet : Angliciste de formation, Jean-Paul Brunet est dĂ©tenteur d’un doc­torat en Ă©tudes nord-amĂ©ricaines de l’UniversitĂ© de Paris-Sor­bon­ne (Paris IV). Professeur d’universitĂ©, il a enseignĂ© des cours de tra­duction sur divers campus aux États-Unis, en France, et au Cana­da.
Également officier de marine de rĂ©serve (branche Inter­prĂ©tariat-Transmissions), il a d’abord servi Ă  bord du Surcouf D-621, escorteur d’escadre, en qualitĂ© d’interprĂšte-chiffreur, tout en effectuant plusieurs missions de liaison auprĂšs d’unitĂ©s de la SixiĂšme Flotte amĂ©ricaine basĂ©e en MĂ©diterranĂ©e.
Une fois dĂ©barquĂ©, il devait ĂȘtre affectĂ© dans la section des AmĂ©riques, au SecrĂ©tariat gĂ©nĂ©ral de la DĂ©fense nationale, dĂ©pendant du Premier ministre. C’est lĂ  qu’en qualitĂ© d’enseigne de vaisseau linguiste habilitĂ© « cosmic », il fut plongĂ© au coeur de la crise des missiles soviĂ©tiques implantĂ©s Ă  Cuba en octobre 1962.
Il est l’auteur de plusieurs ouvrages bilingues spĂ©cialisĂ©s qui font autoritĂ© des deux cĂŽtĂ©s de l’Atlantique : Dictionnaire de la police et de la pĂšgre (Paris, La Maison du Dictionnaire, 1990), Dic­tionnaire du Renseignement et de l’Espionnage (Paris, La Maison du Dictionnaire, 2000) et Dictionnaire des Armes LĂ©gĂšres et de Balistique (Paris, La Maison du Dictionnaire, 2009). Enfin, il a collaborĂ© Ă  l’élaboration de deux ouvrages collectifs publiĂ©s en Espagne sur le renseignement et la sĂ©curitĂ© : Diccionario LID Diplomacia y relaciones internacionales (Madrid, LID, 2005) et Diccionario LID Inteligencia y seguridad (Madrid: LID, 2013).
Il a Ă©galement publiĂ© Alan Ladd, hĂ©ros fragile, prĂ©facĂ© par Jean Tulard, membre de l’Institut, aux Éditions Dualpha en 2009.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.