La revue Livr’arbitres publie son 27e numĂ©ro

"Livr’arbitres : la revue qui ne confond pas royaume des Lettres et tribunal politique"

Qui a dit que la littĂ©rature Ă©tait morte ? Ou pire : qu’elle se rĂ©sumait au dernier produit de marketing fabriquĂ© chaque annĂ©e pour les prix littĂ©raires distribuĂ©s en circuits fermĂ©s par la rĂ©publique des Lettres ? (suite…)... Lire la suite