Comment se croire capable de transformer l’essence mĂȘme de l’Homme


"Cette propension qu’ont nos contemporains Ă  confondre progrĂšs et nouveauté !"

Il est vrai, j’ose l’avouer, chez Hugo je n’ai jamais aimĂ© l’homme. Pourquoi ? Je doute plus que jamais de son honnĂȘtetĂ© intellectuelle et de la pertinence de la plupart de ses sentences. Ainsi lorsqu’il affirme que le ProgrĂšs est « la marche du mal au bien, de l’injuste au juste... Lire la suite

En vacances : le temps d’AymĂ©, le temps de sourire

"« Nos bonnes actions sont souvent plus troubles que nos péchés »"

Les lecteurs de Erich Maria-Remarque ne m’en voudront pas d’avoir pastichĂ© le titre de l’un de ses romans, du moins je l’espĂšre. De mĂȘme, les biblistes ne devront y voir de ma part aucune allusion dĂ©placĂ©e Ă  l’égard de l’EcclĂ©siaste.   En cette pĂ©riode de farniente, pourquo... Lire la suite