La Belle Époque

La Belle Époque

par Jean Mabire (publiĂ© dans L’Esprit public, septembre 1964 ; rĂ©Ă©ditĂ© dans le livre La Torche et le Glaive, L'Æncre, 212). Il paraĂźt qu’il faisait beau il y a juste un demi-siĂšcle, en aoĂ»t 1914. Les illustrĂ©s nous ont rappelĂ© ce que fut l’ago­nie de la Belle Ă©poque. Dans ... Lire la suite

La Belle Époque

La Belle Ă©poque vue par Jean Mabire

"Un texte retrouvé de Jean Mabire"

Par Jean Mabire. Il paraĂźt qu’il faisait beau il y a juste un demi-siĂšcle, en aoĂ»t 1914. Les illustrĂ©s nous ont rappelĂ© ce que fut l’agonie de la Belle Ă©poque. Dans les champs de blĂ© de notre vieille Europe tous les coquelicots avaient la couleur du sang. Mais cette guerre... Lire la suite

De la programmation des Français par les attentats

"Rien de nouveau sous le soleil, surtout avec nos bourgeois jacobins aux affaires"

La France rĂ©publicaine fait mine de s’initier Ă  la « culture » du terrorisme. Le gouvernement de la Terreur Ă©tait pourtant composĂ© de « terroristes » (relisez un bon dictionnaire, celui d’Oxford). Les socialistes gouvernent par la terreur, comme les ancĂȘtres jacobins. (suite&hel... Lire la suite

Jacob Pereira, une « grande gueule » chez les ultra-révolutionnaires

"Les Européens dans la Révolution française (26)"

Bijoutier juif séfarade, venu du Portugal, Jacob Pereira (?-1794) passe de Bordeaux à Paris en 1789 ou 1790. En juillet 1790, il est admis aux « Jacobins » et y développe des opinions violemment anticléricales. Il participe à la journée du 17 juillet 1791, au Champ de Mars, et su... Lire la suite

Pascal Paoli, alibi des indépendantistes corses

"Les Européens dans la Révolution française (25)"

Fils du patriote corse qui avait vaincu les GĂ©nois en 1734 et Ă©tait devenu ministre des Finances du roi ThĂ©odore avant de finir ses jours exilĂ© Ă  Naples, Pascal Paoli (1725-1807) est officier de l’armĂ©e napolitaine quand, en 1755, les Corses, de nouveau rĂ©voltĂ©s contre la RĂ©publi... Lire la suite

Jean Pache, le « Tartufe de la Révolution »

"Les Européens dans la Révolution française (23)"

Fils d’un Suisse de la domesticitĂ© du marĂ©chal Charles de La Croix de Castries, Jean, Nicolas Pache (1746-1823) se distingue trĂšs jeune par son intelligence et sa puissance de travail. C’est un fils d’immigrĂ©, naturalisĂ©. En 1774, il rencontre le mathĂ©maticien Gaspard Monge, avec... Lire la suite

Jacques Necker, un gros banquier prétentieux

"Les Européens dans la Révolution française (22)"

Fils d’avocat, Jacques Necker (1732-1804) devient en 1756 l’associĂ© de la banque genevoise Vernet-ThĂ©llusson, chargĂ© de la direction de son agence de Paris. Il Ă©pouse en 1764 une fille de pasteur, Suzanne Curchod, un bas-bleu qui passera sa vie dans l’admiration de son Ă©poux et f... Lire la suite

Les frÚres « Frey », alias Dobrujka ou Tropuscka, puis « Schoenfeld »

"Les Européens dans la Révolution française (11)"

MoĂŻse, puis Junius (1759-1794) et Emmanuel (1767-1794) « Frey », alias Dobrujka ou Tropuscka, puis « Schoenfeld » sont deux frĂšres juifs, venus de Moravie, qui sont Ă  la fois des financiers, un franc-maçon connu (pour l’aĂźnĂ©, MoĂŻse, devenu Junius) et des espions autrichiens, util... Lire la suite