Quand l’histoire des nations donne des raisons d’espérer

"Notre « récit national » regorge d’improbables réanimations…"

Lors du second débat télévisé des primaires, le pathétique trio de journalistes en charge de l’animation de l’exercice tomba à bras raccourcis sur le malheureux Fillon qui osait déconsidérer les pédago-idéologues acharnés à pulvériser l’Histoire de la France. (suite…)... Lire la suite