La prédominance du crétin

"La « Nouvelle société qui gagne »"

Notre dynamique et distinguĂ© chef de l’État vient de populariser en France une expression made in USA bien inutile : les Fake News. Comme si la propagande, plus ou moins subtile, n’était pas une chose aussi vieille que le pouvoir organisĂ© des États. AprĂšs tout, Ă  la jonction d... Lire la suite

Europe en 1939

1939-1945 : trois guerres différentes

"Entretien avec Bernard Plouvier"

Entretien avec Bernard Plouvier, auteur de Le FĂŒhrer en guerre : 1939-1945 (Le FĂŒhrer et son image – volume II), Ă©ditions DĂ©terna Propos recueillis par Fabrice Dutilleul.   Ne croyez-vous pas que tout a Ă©tĂ© dit, Ă©crit, voire rabĂąchĂ© sur Hitler le fauteur de guerre, l... Lire la suite

Salazar

Salazar, le despote populiste sage

"Les dictatures communistes ont fait infiniment pire"

Antonio de Oliveira-Salazar est nĂ© huit jours aprĂšs Adolf Hitler, dans un milieu pauvre. Il a brillamment rĂ©ussi dans ses Ă©tudes universitaires grĂące Ă  une bourse de l’Église catholique. AppelĂ© au pouvoir pour redresser les finances publiques, il crĂ©e un rĂ©gime nationaliste, oppo... Lire la suite

La dĂ©sinformation par le dĂ©tail : l’arbre qui cache la forĂȘt

"Le fĂ©minisme a engendrĂ© le suicide dĂ©mographique de l’Europe"

La sous-culture mondialiste, rĂ©pandue par les seuls mĂ©dias de masse qui comptent (tĂ©lĂ©vision, radio et blogs du net) est une tyrannie de l’éphĂ©mĂšre, envisagĂ© comme l’essence mĂȘme de la vie contemporaine. Le culte de l’actualitĂ© combat victorieusement la rĂ©flexion sur les causes e... Lire la suite

Le Jacobinisme et la puissance de l’État

"La corruption et le favoritisme, les deux mamelles de la vie politique européenne actuelle"

C’est devenu une scie depuis la pĂ©riode soixante-huitarde et sa contestation tous azimuts que de dĂ©noncer le « jacobinisme »  et, gĂ©nĂ©ralement, les polĂ©mistes semblent ignorer ce que fut rĂ©ellement la lubie des Jacobins d’octobre 1789, lors des premiers dĂ©bats d’idĂ©es au sein du ... Lire la suite

La fin d’un rùgne lamentable

"Nicolas II, l’autre monarque-fossoyeur de droit divin (04)"

Pour rĂ©sumer la situation de l’annĂ©e cruciale 1914, l’on peut schĂ©matiquement considĂ©rer qu’en Russie, oĂč 90 % de la population croupit dans la misĂšre et l’alcoolisme, seuls comptent l’opinion d’une cour futile et arrogante, celle des militaires et des diplomates, ainsi que des g... Lire la suite

Une agitation révolutionnaire non contrÎlée

"Nicolas II, l’autre monarque-fossoyeur de droit divin (03)"

En effet, est survenu Ă  Saint-PĂ©tersbourg le massacre du dimanche 22 janvier 1905 (dans le calendrier grĂ©gorien ; il faut dĂ©caler de 13 jours les dates russes du calendrier julien qui retarde d’autant). Un pope honnĂȘte, Ă©mu par la misĂšre du peuple – et nullement indicateur de pol... Lire la suite

1914 : en Russie l’industrialisation est trĂšs poussĂ©e

"Nicolas II, l’autre monarque-fossoyeur de droit divin (02)"

Ce sont les duettistes sanguinaires « LĂ©nine » et « Staline » qui ont fait croire que le « marxisme, ce sont les soviets plus l’électricité ». En rĂ©alitĂ©, l’An 1914, quand l’Europe se lance dans une fort belle tentative de suicide, la Russie est devenue un trĂšs puissant pays indu... Lire la suite