Alors que la SuĂšde Ă©tait autrefois un pays paisible qui connaissait peu de dĂ©linquance, l’arrivĂ©e massive de migrants a modifiĂ© la donne et la criminalitĂ© a explosĂ©.

Une Ă©tude du quotidien Expressen montre qu’au sein de la capitale du pays, Stockholm, 94,5 % des personnes impliquĂ©es dans la dĂ©linquance organisĂ©e ont au moins un parent d’origine Ă©trangĂšre et 82 % ont leurs deux parents qui sont originaires d’un autre État. Les pays dont sont originaires ces dĂ©linquants sont avant tout l’Irak,  la Somalie, la Syrie et  la Turquie.

En SuĂšde, 61 zones sont dĂ©finies comme « vulnĂ©rables » et au sein de ces endroits, les allochtones sont massivement surreprĂ©sentĂ©s. Une responsable de la police, Linda Staaf, dĂ©clare : « Au sein de ces zones vulnĂ©rables rĂšgnent les criminels. Autrefois, ils tiraient dans les jambes afin d’intimider, dĂ©sormais ils tirent dans la tĂȘte pour tuer. »

Un enquĂȘte prĂ©cĂ©dente, conduite par l’organe de presse Dagens Nyheter, montre que 90 pourcents des personnes impliquĂ©es ou soupçonnĂ©es d’ĂȘtre impliquĂ©es dans des dĂ©lits avec arme(s) Ă  feu ont une origine Ă©trangĂšre, la plupart Ă©tant des hommes originaires d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

Source Traduction http://lionelbaland.hautetfort.com

Source2

Article paru sur le site LesObservateurs.ch.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.