La surpĂȘche fait des ravages, le massacre sĂ©vit aussi sous les ocĂ©ans. Un constat Ă©pouvantable se dresse pour les annĂ©es 2048. Si nous continuons Ă  ce rythme, il n’y aura plus aucun mammifĂšre marin, ni poisson dans l’ocĂ©an.

Alarmiste dites-vous ?

Vous ĂȘtes bien en deçà de la rĂ©alitĂ©. Comment nourrir cette population toujours grandissante affamĂ©e de bĂȘtises culturelles ou religieuses en tout genre : une corne de rhinocĂ©ros pour la vitalitĂ© masculine, la main d’un gorille pour un cendrier, la dent de requin pour un pendentif ou autres gris-gris, la tĂȘte du cerf ou la carapace d’une tortue pour la dĂ©coration du salon, la graisse de baleine pour les cosmĂ©tiques qui vous filent de l’acnĂ© avec leurs ingrĂ©dients chimiques ! et j’en passe
.

L’ONG Sea Shepherd bien connue par ceux qui dĂ©fendent le sort des animaux marins (voyez comme nous rĂ©gressons nous ne parlons plus que du « sort » des animaux et non plus de la « protection » des animaux !) s’active au-dessus mais aussi sous les ocĂ©ans.

Le Gojira, ancien nom du Brigitte Bardot, trimaran de l'ONG Sea Shepherd.

Le Gojira, ancien nom du Brigitte Bardot, trimaran de l’ONG Sea Shepherd.

Personne n’avait encore entendu les cris de souffrance des baleines et des dauphins sous l’eau, harponnĂ©s dans une mer rĂ©guliĂšrement ensanglantĂ©e. Maintenant nous l’entendrons sur les ondes ! Car rien de tel pour rĂ©veiller des ĂȘtres humains qui n’en ont que le nom et qui se comportent comme une espĂšce indigne sur cette planĂšte.

Je rends hommage Ă  ce plongeur, Guillaume NĂ©ry, de l’ONG(1) qui nous fait « cadeau » (c’est un cadeau poignant qui vous mettra en larmes) d’entendre, oui d’entendre, comprenez bien, cette douleur du fond des ocĂ©ans. France-Info a passĂ© cet enregistrement de vingt secondes qui prouve Ă  quel point nous sommes des monstres de laisser faire cette surpĂȘche avec ces mĂ©thodes effroyables en plus. Ces « pĂȘcheurs » (ils le sont devant le tout-puissant) massacrent lĂ©galement ces pauvres animaux marins pacifiques et majestueux qui sont nos amis. Avez-vous dĂ©jĂ  croisĂ© le regard d’un dauphin lorsqu’il longe la coque de votre bateau pour s’amuser avec vous ou d’une baleine qui accompagne son petit au large des cĂŽtes de Nouvelle CalĂ©donie ?

Sea Shepherd pratique ici un activisme utile qui nous fait poser les bonnes questions. Plus jamais ça ! Mesdames, Messieurs les politiques, arrĂȘtez de vous comporter en cow-boys du far-west des mers, vous commettez des crimes contre l’humanitĂ©. La vie sous toutes ses formes doit ĂȘtre respectĂ©e, que vous le vouliez ou non.

Maintenant vous entendrez « audiblement » cette souffrance
 Les animaux marins, pleurent et crient de souffrance. Ce « son » est insupportable Ă  l’oreille humaine tant il retourne nos tripes ! Du moins pour ceux d’entre nous qui sommes restĂ©s des ĂȘtres humains dignes de ce nom.

Vous vous cachez derriùre vos lois et vos bureaux. Pour ma part, je n’ai que de la colùre à vous voir ignorer ce que vous autorisez. Votre conscience vous rattrapera un jour lorsque vous serez comme eux abattus par vos amis qui passent leur temps à cirer les planches pour que vous tombiez. Pourvu que la leçon soit bonne !

Avec ces pratiques, vous prĂ©parez la mort des ĂȘtres humains
 mais de cela aussi, il semblerait que vous n’en ayez que faire.

Les animaux marins disparus, les ocĂ©ans disparaĂźtront aussi ; puis viendra notre tour Ă  nous les humains et ensuite la planĂšte
 c’est la suite logique.

Et vous quand allez-vous disparaßtre des bancs des ignorants ?

Merci aux mĂ©dias audios qui passeront cet enregistrement de vingt secondes SOS, Sound of Sea, comme l’a fait France Info ce matin que je remercie. Ils devraient ĂȘtre nombreux Ă  faire de mĂȘme.

Comme eux, partagez cette information.

Citation de Paul Watson, canadien, militant Ă©cologiste, site Sea Shepherd(2) « Si nous n’arrĂȘtons pas de dĂ©grader nos ocĂ©ans, les systĂšmes Ă©cologiques marins commenceront Ă  s’effondrer et quand ils seront dĂ©truits, les ocĂ©ans mourront. Et si les ocĂ©ans meurent, alors la civilisation s’effondrera et nous mourrons tous ».

Notes

  • https://www.youtube.com/watch?v=yJA3xv5G8x0
  • http://seashepherd.fr/index.php/qui-sommes-nous/pourquoi-nous-nous-battons
  • EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

    Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

    EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

    Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

    Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

    EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

    Philippe Randa,
    Directeur d’EuroLibertĂ©s.

    Quatre solutions pour nous soutenir :

    1 : Faire un don par virement bancaire

    Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
    Domiciliation : CIC FOUESNANT
    IBAN (International Bank Account Number) :
    FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
    BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

    2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

    Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

    3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

    à retourner à : EuroLibertés
    BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

    4 : Faire un don par carte bancaire

    Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Marie-Simone Poublon

Marie-Simone Poublon a publiĂ© "Les oiseaux de la colĂšre", prĂ©facĂ© par Philippe Milliau, PrĂ©sident de TVLibertĂ©s (Dualpha), "Les ailes du Paradis", "Revin, le carnet d’une dĂ©couverte" et "Neige et la baleine du Pacifique" (Ă©ditions mariesimone.fr). Elle collabore Ă©galement Ă  la revue "MĂ©thode" des instituts franco-russes de Donetsk. Elle vient de publier "Le dĂ©fi" avec Philippe Randa sur l'aventure du Groupe LibertĂ©s (Dualpha).

Articles similaires