AprĂšs des annĂ©es de laxisme inspirĂ© par la RĂ©volution tranquille – le mai 1968 quĂ©bĂ©cois – qui souhaitait entre autres dĂ©mocratiser l’école et les relations interpersonnelles, les « Monsieur » et « Madame » ainsi que le vouvoiement ont refait surface Ă  l’école quĂ©bĂ©coise dans les derniĂšres annĂ©es. Tout le monde Ă©tait ravi, mais finalement, on apprend du gouvernement fĂ©dĂ©ral canadien que « Monsieur » et « Madame » c’est offensant !On l’aura compris : si la fonction publique qui dĂ©pend du gouvernement de Justin Trudeau efface du vocabulaire les formules de politesse, c’est pour Ă©viter de prĂ©sumer du « genre » de la personne Ă  qui le fonctionnaire s’adresse. La « thĂ©orie du genre », qui, nous disait-on n’existait pas, vient donc balayer la civilitĂ© qu’on tente d’inculquer aux enfants, les employĂ©s devront simplement utiliser le prĂ©nom et nom de leur interlocuteur sans formalitĂ© aucune.

Avec cette nouvelle façon de faire dictĂ©e par l’idĂ©ologie dominante, les termes « mĂšre » et « pĂšre » doivent aussi disparaĂźtre comme c’est dĂ©jĂ  le cas au QuĂ©bec oĂč l’on parle de « parent 1 » et de « parent 2 », oubliant que cette formulation exĂ©crable peut avoir du sens en anglais, mais en français le terme « parent » englobe quiconque faisant partie de la parentĂ© tels que la mĂšre, le pĂšre, mais aussi le frĂšre, la sƓur, etc.

Ces modifications exigĂ©es par une minoritĂ© qui ne reprĂ©sente qu’elle-mĂȘme laisse de nombreux Canadiens pantois : certains « rĂ©actionnaires » exigeraient de se faire appeler « Monsieur » ou « Madame » au lieu de se faire adresser par leur prĂ©nom et nom, ce qui, Ă  une certaine Ă©poque, aurait reprĂ©sentĂ© une familiaritĂ© des plus dĂ©placĂ©es. D’autres ne comprennent simplement pas ce que les termes « Parent 1 » et « Parent 2 » signifient et doivent donc se faire traduire cette novlangue en français.

L’annonce de cette mesure « inclusive » a Ă©videmment suscitĂ© la colĂšre et les moqueries des internautes. AprĂšs l’emploi du terme « humankind » au lieu du « sexiste » « mankind » par Justin Trudeau, ainsi que la rĂ©Ă©criture de l’hymne national pour Ă©viter la rĂ©fĂ©rence aux « fils » du Canada, une nouvelle Ă©tape dans la rectitude vient d’ĂȘtre franchie.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

RĂ©mi Tremblay

RĂ©mi Tremblay, Ă©diteur du Harfang, porte-parole de la FĂ©dĂ©ration des QuĂ©bĂ©cois de souche, collaborateur Ă  plusieurs journaux (PrĂ©sent, Livr’Arbitres, Council of Euro-Canadians et Alternative Right) ; il a dĂ©jĂ  publiĂ© le livre "Les Acadiens : du Grand DĂ©rangement au Grand Remplacement" et "Le Canada français, de Jacques Cartier au gĂ©nocide tranquille" (avec Jean-Claude Rolinat) aux Ă©ditions Dualpha. Il est le correspondant d'EuroLibertĂ©s au Canada.

Articles similaires